FEMMES – VOTRE HOMME N’EST PAS VOTRE CHIENNE – « YOUR MAN IS NOT YOUR BITCH »

Voici un texte Jumana Sophia à destination des femmes mais important à lire pour les hommes pour comprendre le point de vue des femmes. J’ai lu ce texte sur Facebook et je l’ai trouvé très similaire à celui de John Wineland sur le travail des hommes.

« YOUR MAN IS NOT YOUR BITCH

Et c’est une bonne chose.

Assise dans ce cercle avec une douzaine de femmes que je respecte et à qui je fais une entière confiance, j’ai pu être témoin de quelque chose d’incroyable.

Dans ce cercle de femmes, la grande partie du spectre de la trahison et de la douleur en relation avec un homme sont présents. Infidélité, abandon, manipulation émotionnelle, manque d’attention, addiction, humiliation, condescendance, multiples divorces, agression, exploitation financière pour n’en nommer que quelqu’uns.

Sans parler de l’autre moitié des femmes de ce cercle qui se remettaient d’abus sexuels ou de viols.

Et pourtant, qu’est-ce qui a été dit ? Ce sont des femmes sages et puissantes. Elles ont aimé sauvagement et de toute leur force et appris encore et encore de la manière la plus dure. Elles n’étaient pas en train de se lamenter sans fin sur tout ce que leurs hommes ont mal fait.

A la place, ce sont des réalisations honnêtes de toutes les manières dont elles ont compromis et mis en péril l’intimité et la confiance dans leur relations avec leurs hommes à travers la critique constante, le controle, et le travail de sape par un ton moralisateur.

Combien de fois elles n’ont pas vu ou reconnu l’amour qui était donné parce que ce n’était jamais assez, jamais assez bien, jamais de la manière dont elles voulaient.

Leur propre lâcheté, les peurs qui les faisaient se compromettre face au besoin de dire la vérité, de partir, de se libérer et de libérer leurs hommes.

Leur dépendance à la fantaisie, à voir ce qu’elles voulaient voir plutôt que d’honorer la réalité de ce qui était.

La transparence sur la façon dont elles ont materné les hommes dans leur vie et les ont transformés en enfants plutôt que de les considérer comme des rois.

Chaque femme de ce cercle regardait toutes les autres femmes avec amour et mais aussi avec une épée.

Oui, c’était difficile, oui, c’était injuste, oui, c’était déroutant et douloureux, déformé et décevant. Nous te sentons. Nous te retenons. L’intimité peut susciter le meilleur et le pire de nous tous. Et maintenant, passons au fait. Voyons où vous avez le plus de pouvoir et soyez clair: qu’avez-vous choisi et que choisirez-vous maintenant ? Qui allez-vous devenir, à quoi allez-vous choisir d’incarner et de donner la parole ?

Ces femmes sont des artistes de l’amour, apprenant avec le temps ce que c’est que de d’évoluer d’une vraie princesse à une vraie reine, ce que c’est que de voir un homme comme un roi, de défendre son pouvoir à travers le sien. Elles réalisent à quel point elles ont repoussé et écrasé les choses qu’elles aspiraient à recevoir – présence, intimité, respect, confiance. Elles voient clairement que l’amour et le respect ne peuvent être réclamés, critiqués ou contrôlés. Si le cœur d’un homme n’est pas librement donné, il ne l’est jamais vraiment.

Ce qui m’a ému chez ces femmes, c’est la façon dont elles ont nommé les comportements cachés qui émasculait les hommes dans nos vies, puis la façon dont elles ont regardé avec courage et honnêteté le prix de ces comportements pervertis. Elles se sont détournées de l’opportunité de se diminuer davantage ou les hommes de leur vie. Elles ont vu le vide, la pauvreté émotionnelle sans fin de ce chemin. C’est une honnêteté presque impossible à trouver sans les réflexions claires d’autres femmes partageant le vœu d’une intégrité sans faille et d’un engagement sans compromis envers le véritable potentiel de la femme.

Je sais que dire «ton homme n’est pas ta chienne» n’est pas l’articulation la plus élégante, mais je le pense vraiment. Votre homme n’est pas votre chienne, et c’est une si bonne chose.

J’espère que vous me comprenez et j’espère que vous sentirez le cœur de la femme, triomphant de tout le gâchis et de l’usure, de l’oppression et des droits dont nous avons hérité, hommes et femmes.

Jumana Sophia

Ressources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *