Soutenir la conversation avec une femme (intelligente ou pas)

Vous vous retrouvez souvent sans quoi dire face à une femme, vous vous sentez bête à parler de la pluie et du beau temps, des blancs surgissent trop souvent dans la conversation ? Vous souhaitez une interaction dynamique et amusante avec le sexe opposé, alors lisez ceci. Les conversations avec les femmes n’étant pas les mêmes qu’avec les hommes et n’ayant souvent pas le même but, voici 3 grands concepts pour ne pas éteindre une conversation.

Pourquoi des conversations différentes ?

C’est simple, autant il est possible de parler de la domination de Roger Federer, des voitures ou de Fight Club passionnément pendant des heures avec ses amis, autant ce genre de conversations a rarement lieu avec une fille. Et si elle commence à vous parler chiffons, et du dernier Marc Lévy, ça va très vite être rasoir. A moins de la…

…Contredire

Ceci est un secret bien gardé qui vous est enfin dévoilé. Qui ne sait jamais amusé à faire l’avocat du diable ? Et bien c’est le moment d’en jouer pour animer la conversation. C’est ce qui fait d’ailleurs la durée des débats politiques. Mettez 2 personnes qui ne sont pas d’accord et vous obtenez une conversation, 2 personnes d’accord, la conversation s’éteint. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Alors, n’hésitez pas à la contredire quand elle vous affirme que le jus de goyave est meilleur que le jus de papaye. Ça marche avec tous les sujets – cas exceptionnel : si elle affirme que les garçons sont tous des salauds, uniquement dans ce cas lui dire la vérité. Et puis ça apprend à argumenter, ça servira toujours plus tard.

La contradiction apporte de la tension, la tension amène au flirt. Mais surtout n’oubliez pas d’être léger, faites-le en vous amusant.

Parler de sexe

C’est un art qui se maitrise avec la pratique. Mal venu, mal placé, vous passez pour un lourd. Il y a parler de sexe grossièrement et parler de sexe implicitement. Quoique, il est toujours possible de parler librement sans tabou. Mais gardez en tête que de parler de sexe avec une femme c’est toujours intéressant, c’est un sujet que tout le monde apprécie. TF1 l’a bien compris.

Donc, assumer d’en parler librement pour la libérer sexuellement. Cela autorise la fille à se sentir plus « femme », et plus à l’aise pour flirter. Mais c’est à nous d’initier le sujet.

Evidemment, ne pas être lourd, mais parler de petites anecdotes rigolotes sur le sujet a toujours fonctionné.

Jouer – Girls just wanna have fun

Le jeu est surement une des armes les plus puissantes. Tout peut-être interprété comme un jeu d’ailleurs. Dans la plupart des cas, on en revient au jeu de rôle.

« Imagine un jour, on ouvre notre restaurant, toi tu seras à la cuisine et moi je m’occuperai du côté relationnel. Mais tu seras trop axé sur la bonne nourriture, moi je veux juste gagner de l’argent du coup j’inviterai que des stars, et je prendrais des produits de moindre qualité. Du coup, ta cuisine ne serait pas appréciée, bref on coulerait à cause de toi… »

Inventez, créez, emmenez-la dans un nouveau monde, et donnez-lui un rôle à jouer dans ce monde. La conversation deviendra intéressante, et même une fille barbante peut se révéler plus imaginative que prévu. C’est d’ailleurs à leur capacité à jouer que je juge les filles.

Posez les bases d’un monde imaginaire, mettez-la à l’intérieur, secouez un peu. Vous avez une conversation.

De plus, vous pouvez très bien intégrer les 3 concepts ensemble pour un cocktail explosif ! Contredire, sexualiser, jouer !

A faire et à ne pas faire

  • Évitez les faits. Exemple : Tu fais quoi dans la vie? Tu habites où?
  • Ne posez plus de question, faites des affirmations. Par exemple, attendez d’avoir une info et faites une conclusion hâtive en poussant le bouchon. « Je suis sur que tu es le genre de femme qui mange du nutella en secret. »
  • Etre léger. Oui, c’est le contraire de re-lou.
  • Faites jouer les émotions. « Chérie ce soir, j’ai 2 billets aller simple pour le bonheur ». Qui a dit voyage émotionnel ?
  • Et restez toujours dans le rapport homme/femme. Be a man !

Masterclass – Programme pour apprendre à bien séduireSCIENCE DE LA SEDUCTION

[button_1 text= »CLIQUEZ%20ICI%20POUR%20DECOUVRIR%20LE%20PROGRAMME » text_size= »20″ text_color= »#ffffff » text_font= »Lato;google » text_bold= »Y » text_letter_spacing= »0″ subtext_panel= »N » text_shadow_panel= »N » styling_width= »23″ styling_height= »30″ styling_border_color= »#000000″ styling_border_size= »0″ styling_border_radius= »6″ styling_border_opacity= »100″ styling_gradient_start_color= »#47c729″ drop_shadow_panel= »N » inset_shadow_panel= »N » align= »center » href= »http://www.avenueseduction.com/science-de-la-seduction/?ap_id=nvh » new_window= »Y »/]

 

16 réflexions au sujet de « Soutenir la conversation avec une femme (intelligente ou pas) »

  1. Si les conseils peuvent paraître simples au premier regard, je ne peux que souligner la pertinence tes propos. Par contre, il faut éviter de trop contredire la femme (ou le faire sincèrement ou sur le ton de l’humour). Les femmes aiment aussi les hommes drôles.

    Bon week-end à toi.

  2. Ping : Céline
  3. Super sympa comme article 🙂

    Et c’est une fille qui parle 😉

    J’adore qu’on me contredise, le sexe est toujours un bon sujet de conversation lorsque bien amené (attention, out le machisme, les regards qui en disent trop long, etc… bref, pas de rustauds svp!!!) et le jeu… surtout quand on peut se contredire en jouant, c’est cool 🙂 moi je m’amuse comme une folle avec mon chum quand on s’obstine!

    Hi hi, je vais repasser plus souvent je crois, même si je suis une fiiiiiiiiille 😉

    1. 3 points clés…
      C’est vrai mais n’oubliez pas le point start : le look.
      Une fille ne vous laissera mettre vos 3 atouts en en jeu que si vous lui plaisez extérieurement.
      Donc soignez votre apparence avant de vous lancer.

  4. La conversation doit être menée bon train c’est vrai, mais attention à ne pas trop en faire (ou dire) pour ne pas perdre l’interlocutrice et devenir le mec chiant.
    L’idée centrale est fondée sur l’echange, donc très bonne idée de faire participer par l’imagination, le rêve fonctionne toujours !

    Bonne continuation,
    B.

  5. Je ne dois pas tombée dans la catégorie des femmes citées, car JE suis celle qui rase les hommes en leur parlant de la domination de Federer, de Fight Club (et autres films du genre Gladiator pour ne citer que celui-ci), internet marketing, netlinking, trading et autres sujets aussi divers que varies. Le reste de l’article m’a bien fait sourire, je me demande vraiment a quel type d’hommes il s’adresse mais surtout a quel type de femmes a bien pu avoir a faire l’auteur pour toutes nous classer dans la même catégorie! Méfions-nous donc des généralités a l’emporte-pièce… Et pour le reste, je propose un article du type « Comment soutenir la conversation avec femme plus intelligente que vous » voire « Comment parler e-marketing, trading ou entrepreneuriat avec une femme (même si vous n’y connaissez rien) » 🙂

  6. Nous n’avons pas tous les jours la chance d’avoir des discussions avec des femmes aussi intéressantes que toi Dee. Alors pour remédier à ce problème, aujourd’hui il existe des solutions 🙂

    Ce sont loin d’être des généralités balancées à la légère.
    Ces 3 concepts sont universels, applicables aisément, et très puissants dans le cadre de discussions légères, du flirt et de la séduction.

    Après les discussions autour de loisirs partagés, c’est autre chose.

    Alexis.

    Merci à tous pour vos compléments.

  7. Alexis, scrivo in italiano, va bene?
    Sono completamente d’accordo con Dee. Il problema di base è che voi uomini siete ancora fortemente attaccati agli stereotipi legati alla ‘femmina’. L’intelligenza della conversazione sta anche nei contenuti e non solo nello sviluppo della stessa. In ogni caso penso di saperne molto di più io di MotoGp che parecchi maschietti. Stai sicuro che con me (e chiaramente con tante altre donne) se parli di profumo e scarpe dopo 5 minuti la conversazione è chiusa. La contraddizione (e il contraddittorio) è interessante, ma senza dover essere pesanti o parlare per forza di astronomia o fisica quantitica, di base deve esserci un medesimo interesse. Altrimenti è solo flirt! Per il resto molto carino! Ci sono spunti interessanti.

  8. Salut Alexis,

    Très interessant et pertinant.

    Je pratique la drague de rue seul. Les résultats sont plaisants, l’accueil des femmes très sympathique et trés rarement agressif. Bref je n’ai pas de problèmes à susciter leur sympathie. Je progresse et suis trés motivé, je me remets en question et je n’hésite pas à changer ma façon d’aborder.

    Le problème est que j’ai du mal à les « draguer ». Mes discussions sont plus amicales qu’autre chose, sûrement trop « Nice guy ». J’imagine que c’est plus à cause de mon état d’esprit qu’a une forme de timidité.

    Pourrais-tu m’en dire plus sur l’état d’esprit du dragueur?

    Merci

  9. agir s’exprimer écouter laisser ton partenaire vivre son moment de façon romantique et la faire sortir de la routine pour pouvoir commencer la semaine avec une vision différente

  10. Encore un article très perspicace qui dévoile 3 clés permettant de rendre tous les sujets de conversation avec une fille très porteurs:

    – « Contredire » permet de s’affirmer. Attention à ne pas donner de leçons et ne pas entrer dans des débats trop controversés qui peuvent au contraire tuer l’interaction (mariage gay, religion, etc.) Il faut savoir botter en touche avec humour dans ces cas là!
    – « Sexualiser » est la clé pour ne pas rester dans la case ami. Finesse et subtilité exigée!
    – « Jouer » reste l’arme de séduction absolu. Les yeux malicieux marchent à tous les coups !

    PS: si vous voulez en savoir plus, je me suis permis de mettre un lien dans le commentaire vers un guide pdf cadeau analysant 7 sujets de conversation gagnants avec une femme lors d’un premier rendez-vous 😉

  11. Je suis une nana, et j’ai atterri sur ce blog totalement par hasard. J’ai bien rigolé à lire cet article ! 🙂 La contradiction, héhé, pourquoi pas ! En revanche, si un mec me sortait un truc genre « je suis sûr que tu es le genre de fille qui mange du nutella en secret », je crois que je l’ignorerais tellement fort qu’il en viendrait à questionner sa propre existence.

    Sinon, ce serait pas mal de faire un article sur les hommes et le complexe d’Oedipe non résolu. Je remarque souvent que ce qui pose problème dans la vie de beaucoup de mon entourage masculin commence avec leur rapport à leur maman – trop attachés, trop désireux de leur plaire, même passé la trentaine, trop soucieux de leur opinion, bref, je remarque que cette relation mère-fils est souvent la racine du manque d’épanouissement et d’immaturité chez pas mal de mecs que je connais… voilà, juste une suggestion…

Répondre à evrard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *