POURQUOI JE FAIS DE LA MUSCULATION (JE N’EN FAIS PAS)

Ce matin, je me brossais les dents et je vois mon corps dans le miroir.

Il n’a pas vraiment bougé.

Depuis 15 ans, c’est un peu près le même corps.

Mais beaucoup de choses ont changé dans ma tête.

Je suis peut-être un peu plus musclé qu’à 18 ans. Je me tiens un peu plus droit.

Ce qui a changé surtout c’est l’image de mon corps (et cela a changé mon corps)

LA HONTE DE MON CORPS

A 20 ans, je n’osais pas enlever mon t-shirt sur la plage car je me jugeais (suite à des remarques extérieures que j’ai acceptées comme vraies) comme trop maigre.

Ca m’a aussi fait mal lors d’un diner à Ubud (Bali) il y a 2 ans. Une prof de yoga me regarde et me dit « mais pourquoi aussi maigre ? »

Comme si ça la dérangeait. Mais surtout j’ai vu que ça m’avait touché. Comme si je voulais me défendre. Et je regardais mes bras, mon corps, comme si j’étais trop maigre et qu’elle avait raison. Que j’étais pas assez bien.

Depuis j’ai peut-être 3 kg en plus mais rien n’a vraiment changé.

A part le regard que j’ai sur moi.

FAIRE DE LA MUSCU

Les derniers mois, je m’observais demander à mes amis : « ça va, vous le trouver comment mon corps ? C’est bien ? »

Depuis que j’ai 25 ans j’essaye d’être mieux, d’être plus fort. De pouvoir plaire, de pouvoir m’accepter.

Je me rappelle j’avais commandé du MEGA MASS 4000, c’était il y a plus de 10 ans. Le nom est véridique.

Je ne suis jamais devenu une mega masse.

Mais…

FAIRE DU MOUVEMENT CONSCIENT

A force de travailler sur mes traumas, j’ai pu commencé à m’aimer… au lieu de chercher à être aimé par le monde extérieur on ayant l’image attendue.

Et ce qui est étonnant, c’est que c’est au moment où j’ai accepté mon corps que je suis devenu plus musclé – sans faire de musculation.

Ce n’est pas flagrant, mais c’est visible.

Et c’est surtout l’image que j’ai de moi qui change.

LA MUSCU C’EST CHIANT

En tout cas pour moi. C’est pas très ludique.

Faire 10 pompes, 10 squats etc… Ca semble quelque chose d’anti-naturel.

En fait, c’est chiant.

En 2017 je n’ai vraiment pas fait de muscu.

J’ai du faire 2 séances de Freeletics (appli iPhone) et le reste ? Tennis et mouvement conscient.

QUELLE EST VOTRE MOTIVATION A FAIRE DE LA MUSCULATION ?

Est-ce une impulsion de vie de mon corps ? Ou est-ce une peur en moi d’être vu comme maigre, pas beau, de ne pas être aimé.

Si j’arrête la musculation, alors je vais être moche et les gens ne vont plus m’aimer.

J’ai préféré travailler mon intérieur. Mes traumas développementaux.

EN LAVANT MES TRAUMAS JE SUIS DEVENU PLUS « BEAU »

En faisait mon nettoyage émotionnel, je n’avais plus de raison de faire de la musculation par peur de ne pas être accepté.

Je commençais à m’aimer comme je suis.

D’ailleurs la musculation n’a jamais « marché » pour moi. J’ai toujours abandonné au bout d’un moment. Je ne voyais pas de résultat. Et ça ne me plaisait pas.

Et donc en m’acceptant, c’est comme si mon corps était devenu plus beau.

Je suis même plus musclé que je ne l’ai été avant. Pourtant c’est l’année où j’ai fait le moins de musculation.

Je trouve ça étonnant.

Moins de musculation classique (suivre un programme) et plus musclé.

Et l’impulsion de faire du sport est devenue un mouvement d’amour et de plaisir envers moi plutôt qu’une impulsion de peur de ne pas être aimée comme je suis.

J’ai d’abord accepté mon corps et ensuite mon corps me l’a rendu.

Hésitez pas à me poser des questions/faire des remarques sur le sujet, on peut développer et en parler en commentaires.

Pourquoi faites-vous de la musculation ? Quelle est votre motivation ? Qu’est-ce qui vous a marqué / contrarié dans ce que j’ai pu écrire ?

A très vite,

— Alexis

P.S : Je n’ai rien contre la musculation. C’est juste la question de la motivation / honte de son corps.

RESSOURCES :

Ce que je fais :
– Danse libre chaque matin 5 min (Mouvement Conscient) : ça rend heureux, ça « débloque » le corps et ça libère les émotions)
– Tennis 1 fois par semaine en moyenne (ça permet aussi de travailler sur les schémas récurrents, la conscience, voir Tennis Tactique…)
– Travailler sur les traumas (EMDR, travail de l’ombre, la danse libre aussi permet d’évacuer les émotions par le mouvement)
– Travail de posture (Hang challenge d’Ido Portal, travailler debout)
– Nutrition : jamais de glucides (sauf du riz le soir, ça aide à dormir), beaucoup de gras et de légumes (smoothie et Bulletproof Bouillon) et un peu de protéines. Ca m’a vraiment aidé. En mangeant beaucoup de gras je n’ai plus de graisse 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *