Usain Bolt fait son “power move”

Nous avons tendance à penser que le langage du corps exprime notre état interne.

Mais cela fonctionne aussi dans l’autre sens : la position de notre corps influence aussi sur notre esprit.

Les recherches scientifiques suivantes vous montrent comment vous pouvez améliorer vos performances en modifiant un aspect de votre langage corporel.

Vous verrez donc l’impact du langage corporel sur vos pensées, émotions et comportements.

Voici 5 techniques provenant de 5 études scientifiques afin d’améliorer vos performances :

1. Convaincre : Parler avec les mains

Steve Jobs

Le fait de parler avec les mains n’est pas anodin. Cela permet d’être communicatif. Mais c’est même plus qu’une manière de communiquer. C’est aussi un moyen pour convaincre.

Maricchiolo et al. (2008) ont trouvé que parler avec les mains augmentait le pouvoir de persuasion d’un message comparé à un discours sans l’utilisation des gestes. Les gestes les plus efficaces sont ceux liés directement à votre discours.

Merci à Guy Barrier pour la correction.

2. Apprendre : Faire des gestes

Les enfants apprennent avec les gestes

Les gestes ne servent pas seulement à convaincre, mais aussi à se faire comprendre. Cook et al. (2007) ont trouvé que les enfants qui étaient encouragés à faire des gestes tout en apprenant retenaient mieux leurs leçons.

Les gestes peuvent donc jouer un rôle dans l’apprentissage .

3. Être heureux : sourire

Sourire avec les yeux

Être heureux rend souriant. Et sourire rend heureux ? Ca semble être le cas.

Strack et al. (1988) ont demandé aux participants de tenir leurs stylos dans leurs bouches de 2 manières différentes. Une façon qui active les muscles responsables du sourire (stylo entre les dents) et d’une autre qui ne les active pas (stylo entre les lèvres). Ceux qui avaient leurs muscles du sourire activés ont apprécié davantage les caricatures présentées devant eux que les personnes qui n’avaient pas leurs muscles du sourire activés.

Voici donc une nouvelle bonne raison de sourire.

4. Avoir de nouvelles idées : s’allonger

Homme allongé – Jack Vettriano

En panne d’idée ? Allongez-vous quelques instants.

Lipnicki and Byrne (2005) ont demandé à des personnes de résoudre des anagrammes. En s’allongeant, elles étaient capables de résoudre les anagrammes plus rapidement. Cherchez l’anagramme de POLICE. Allongez-vous. Et normalement vous devriez trouver.

Être allongé est donc un autre point qui permet d’améliorer votre créativité.

5. Augmenter vos performances : la sieste de 10 minutes

Van Gogh – La Sieste

Pendant que vous êtes allongé, pourquoi ne pas profiter pour faire une sieste ? Mais combien de temps devrait durer une sieste ? Trop longue, vous êtes dans le gaz. Trop courte, ça ne sert à rien.

Brooks & Lack (2005) ont comparé des siestes de 5, 10, 20 et 30 minutes.

Pour augmenter votre performance cognitive et vos réflexes, les meilleures siestes sont celles de 10 minutes. Les siestes de 5 minutes sont trop courtes, mais donnent de meilleurs résultats que pas de sieste du tout. Et la sieste de 30 minutes provoque des troubles de la vigilance et des performances juste après le réveil.

Conclusion des chercheurs : la sieste de 10 minutes est la plus efficace.

Bonus. Avoir confiance : adopter une posture confiante

Position de confiance utilisée pendant l’expérience

Surement l’expérience la plus intéressante. Si vous voulez avoir confiance : adoptez une posture qui montre de la confiance.

Carney et al. (2010) ont trouvé que lorsque les personnes prennent une position d’une personne confiance pendant une minute – être droit avec des gestes d’ouverture – non seulement elles se sentent plus confiantes juste après mais elles sont aussi ressenties comme plus confiantes par les autres plusieurs minutes après. Et assez intéressant pour le souligner, le fait d’avoir une posture confiante augmente votre testostérone.

Théorie de l’Embodiement

Vos pensées influencent vos mouvements
Vos mouvements influencent vos pensées

La plupart de ces théories vont dans le sens de la théorie de l’Embodiement.

Cette théorie fait référence aux pensées, aux sentiments et aux comportements basés sur nos expériences sensorielles et sur nos positions corporelles. Les effets engendrés par l’embodiment touchent de nombreux aspects de notre vie quotidienne tels que notre façon de bouger, de parler, et de se développer.

L’idée c’est que nous ne pensons pas seulement avec notre esprit, mais aussi avec notre corps (Nietzsche et son intuition de génie, nous disait la même chose au 19ème siècle). Notre cerveau est entièrement connecté avec notre corps qui est en interaction permanente avec notre écosystème.

Les hommes associent un poing fermé avec une sensation de force

“Vos pensées influencent vos mouvements. Vos mouvements influencent vos pensées” – Cliquez-ici pour tweeter

Ce processus d’embodiment se constitue de deux modes de fonctionnement :

  1. Top-down: ce que nous sommes va influencer notre langage corporel.
  2. Bottom-up : notre langage corporel va influencer ce que nous sommes.

C’est le mode “Bottom-up” qui est un domaine nouveau et qui remet en cause le status-quo chez les scientifiques. Et c’est celui que je vous ai présenté aujourd’hui.

Toutes ces études mènent à penser que vous pouvez changer en appliquant de simples gestes spécifiques. Alors pourquoi ne pas essayer ?

– Alexis

P.S. : N’oubliez pas de faire découvrir cet article à vos amis, partagez-le.