Biohacking : Quand le « mercure » t’empêche d’être le vrai toi (et d’atteindre tes objectifs)

Et si tes insécurités, tes pensées négatives etc.. ne venaient pas de ton « mindset » mais des métaux lourds ?

Ces dernières années j’étais souvent couché dans mon lit avec mon ordinateur pour travailler. Je pouvais être performant sur un terrain de tennis (jouer contre les pros et physiquement être même au-dessus, mais pas techniquement…) mais j’avais comme une fatigue chronique malgré le fait d’être « fit ».

C’est là que j’ai commencé à biohacker à fond et faire des tests à gogo. 

  • Fatigue
  • Incapacité à tenir tes routines
  • Pas capable de parler aux gens (envie profonde de parler aux gens mais incapable de le faire)
  • Timidité excessive
  • Besoin de faire des siestes
  • Pas de volonté, pas de motivation
  • Idées

En 2017 je faisais un bilan Protéomis.

Bilan Protéomis – mai 2017

Et apparemment j’étais fatigué.

On appelle ça parfois « Syndrome de Fatigue Chronique ».

Je ne m’en rendais pas compte pour être franc.

En fait, je tirais sur la corde avec mon mental. Et je ne le voyais pas. D’ailleurs ça fait seulement 2 semaines que j’ose utiliser le terme « syndrome de fatigue chronique ».

Mais d’où ça vient cette fatigue ?

POUSSER À FOND AVEC TA TÊTE QUAND TON CORPS EST FATIGUÉ

En fait notre culture, notre éducation ou le développement personnel nous pousse à être un gagnant et à pousser fort. À « hustle » . Et cela t’empêche complètement de voir ce qui se passe en dessous.

Au niveau de ton corps.

J’ai commencé à sentir cette fatigue dans le SAS Circling (formation Circling). Je remarquais que j’avais une grande fatigue en moi et que j’appréciais juste rien faire et être. Le Circling permet ça car tout est autorisé. Donc je pouvais faire rien sans me sentir coupable. J’avais enfin le droit de ne rien faire.

Et ensuite j’ai pu découvrir mes traumas, mes peurs, mon ombre et pleurer toutes les larmes de mon corps.

Mais ma fatigue était toujours là. Et on peut dire que dans le jargon c’est fatigue surrénale.

Et bref j’ai tout essayé. De la thérapie par ozone, Kambo (se faire injecter le venin d’une grenouille amazonienne et tout vomir et vivre les 15 min les plus horribles de ta vie), respiration, régime carnivore, pranisme (respirien), liquidien (C’est le « raw vegan » mais en liquide :)…

Et en mars 2019 j’ai envoyé mes cheveux (enfin mes poils pubiens dans mon cas) dans un laboratoire… Et voici les résultats…

MON TEST DE POILS PUBIENS 🙂 CONFIRMATION D’INTOXICATION AU MERCURE PAR 4 PERSONNES

Calcium, Magneiusm, Sodim et Potassium sont en excès… mais cela veut dire que mon corps ne les utilise pas.

C’est un signe flagrand d’intoxicité au mercure.

Le mercure semble bas mais cela veut dire que j’ai du mal à le sortir (chélater dans le jargon) et les bons minéraux très hauts car non utilisés par mes cellules.

J’ai au la validation par 4 personnes de cette toxicité au mercure. Dont un qui m’a dit « it screams mercury » c’est à dire que c’est flagrant.

Quand j’ai posté mon test, certains spécialistes pouvaient lire mon comportement uniquement grâce au ratio des minéraux. Incroyable. Pour comprendre ce test vous pouvez acheter le livre Nutritional Balancing and Hair Mineral Analysis du Dr Wilson.

D’où ça vient pour moi ?

Plusieurs sources possibles : Mes 3 plombages (amalgames dentaires dont 2 qui étaient fissurés d’après le Cone Beam – scanner), ma mère qui en avait lorsqu’elle était enceinte (ça passe dans le placenta) et les vaccins.

Derrière la fatigue, dépression, démotivation… l’intoxication au mercure ?

Même Tony Robbins a indiqué récemment être intoxiqué au mercure. Pour les spécialistes de la question du mercure c’est une épidémie. Les « plombages », certains vaccins, les ampoules fluorescentes contiennent du mercure.

C’est le deuxième élément le plus toxique de l’univers pour un humain. C’est considéré comme non-dangereux par les dentistes et les médecins car tout le monde en a et donc ça va… Mais en fait ça ne va pas du tout.

Car cela va générer des problèmes très difficiles à déceler plus tard car nous allons chercher les causes à ailleurs de ces symptomes : brouillard dans la tête, démotivation, dépression, idées suicidaires, problèmes digestifs, mauvaise méthylation…

D’après le test des minéraux par les cheveux je suis en phase d’épuisement dû au stress (exhaustion stage). C’est la phase ultime de fatigue. Et c’est l’état de fatigue le plus commun chez les adultes aujourd’hui.

1 AN POUR DÉTOXIFIER COMPLÈTEMENT ?

Que faire ?

J’espère vous expliquer en détails prochainement.

Ce que j’ai fait pour l’instant :

  • Retirer mes plombages de manière sécurisée (qui contiennent 50% de mercure) C’est très important. J’ai eu du mal à trouver un dentiste qui fait ça de manière sécurisée en France (j’ai trouvé à Paris près de République le Dr. Masson)

Pour se débarrasser du mercure dans les organes, certains suivent le protocole d’Andy Cutler. De mon côté, je vais suivre le protocole de Connie Fox de MercuryMadness.info

Le protocole de Connie Fox – MercuryMadness.info

J’ai déjà eu 2 appels avec elle et un prochain appel dans 2 semaines. Je vous partagerai mon protocole et ce que je compte faire.

Ce n’est pas contagieux et je pense sincèrement que nous sommes très nombreux à être « contaminé ». Pour beaucoup de spécialistes c’est une véritable épidémie, peu de gens s’en rendent compte et personne ne va vous croire.

C’est un sujet très controversé et inexistant dans la médecine allopathique (la médecine des médecins qui vous prennent 15 min en rendez-vous). Ce n’est pas enseigné en fait.

Et maintenant ?

Je suis aussi heureux d’arrêter de lire des livres sur la santé et d’écouter des podcasts de biohacking et médecine. J’en sais plus que ce que j’aurai aimé savoir sur le sujet.

Je vais suivre ce protocole de Connie.

Mais aujourd’hui je vois à quel point le comportement des gens est lié à leur rapport Calcium/Potassium ou leur fatigue surrénale. C’est une grille de lecture en plus pour comprendre le monde, la société et les humains.

J’ai tellement appris.

Et là je viens de recevoir mon dossier de 25 pages du laboratoire Analytical Research Labs (test des cheveux ci-dessus) et j’ai beaucoup plus de détails…

25 pages d’analyse – dont voici le résumé

Ce qui est grand avec ça c’est de m’être rendu compte du lien entre :

  • Traumas développementaux (sur le système nerveux par exemple qui mène à un état d’hypervigileance, donc fatigue surrénale puis affaiblissement de l’immunité, puis fatigue chronique)
  • Parasites
  • Métaux lourds
  • Fatigue
  • Introversion
  • Doutes, peurs et insécurité
  • Système immunitaire
  • Démotivation, dépression, pensées négatives
  • Incapacité à prendre des décisions

Et du coup, difficulté à lancer tes projets et atteindre tes objectifs. Et j’espère pouvoir biohacker ça dans les prochains mois.

Tout est lié.

Et je vais tout vous expliquer.

Les ressources

  • Hair Mineral Tissue Analysis : le test avec les cheveux et de nombreux articles. Vous pouvez trouver des praticiens en français ici
  • Le Andy Cutler Protocol : rejoignez le groupe Facebook. Je ne recommande rien et je ne ferai pas ce protocole mais c’est un groupe très actif.
  • Josh Macin – The Detox Dudes : Champion du monde de Ju-Jitsu et son histoire est incroyable. Je me suis retrouvé dans certains symptômes. J’ai pris son programme de detox.
  • Connie Fox : son histoire est encore plus dingue.
  • Dr L Wilson : 1500 articles sur la santé. Dr Wilson a écrit un bouquin sur l’analyse des minéraux par les cheveux. Une ressource en or pour les passionnés.
  • The SuperManDiet : Le site d’Alexander Bloom qui a aidé Steve Pavlina a « detox ». Un génie de l’écriture et des suppositoires. Je vous ferai un article pour fabriquer vos propres suppositoires 🙂
  • Deep Healing Space : une chaine youtube de 2 jeunes qui se sont spécialisés sur l’analyse des minéraux par les cheveux. Je les aime bien.
  • The Root Cause : le documentaire qui a été retiré de Netflix, iTunes et Amazon Prime. A voir !

Si vous avez des questions ou remarques, allez-y en commentaires.

2 réflexions au sujet de « Biohacking : Quand le « mercure » t’empêche d’être le vrai toi (et d’atteindre tes objectifs) »

  1. Salut Alexis,
    C’est marrant je suis passé plus ou moins par le même parcours que toi et le mercure a été un déclic pour moi en 2016. J’étais en école d’ingénieur et me rendais compte que certaines choses étaient indépendantes de ma volonté, j’ai cherché réellement très longtemps avant de trouver le réel responsable.
    Je te souhaite une bonne continuation pour ta chélation.
    Néanmoins ne surtout pas sous-estimer le jeûne. J’ai vu que tu t’es intéressé aux travaux de Thierry Casasnovas et il se trouve que la partie la plus pertinente de son discours pour réellement guérir, en parallèle de la réforme alimentaire, est la pratique régulière du jeûne.
    La chélation ne va venir que mimer les effets du jeûne, effets secondaires en plus (déminéralisation etc.)
    J’ai pour ma part commencé par la chélation chimique (~1 année), pour finir maintenant sur une pratique régulière et croissante du jeûne.
    Je te laisse regarder sur le forum Mélodie qui est une réelle source importante sur le sujet de l’intoxication chronique et tu peux me contacter en MP si tu veux que je te redirige vers des liens +précis sur la physiologie du corps en parallèle du mercure.
    Bonne journée,
    Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *