Le SOMMEIL POUR MAIGRIR - (4)

Maigrir grâce au sommeil : 2 raisons d’y croire !

par alexis santin

On entend vraiment de tout pour maigrir.

Du coup on a le droit d’être un peu perdu.

Et vous avez probablement déjà entendu ça :

Le sommeil ferait maigrir. Dormir plus permettrait de rester plus mince.

Et bien dans cette vidéo je vais vous donne mon avis sur le sujet (basé sur la science) :

Une histoire d’hormones

Depuis plusieurs mois je me suis découvert une passion pour les hormones. Elles sont fascinantes tant elles ont une importance sur nous. Elles régissent presque tout les fonctionnements humains : stress, appétit, sommeil, désir sexuel, énergie et motivation.
Si vos hormones se portent bien, vous avez de grandes chances d’être en forme. Au contraire si tout est chamboulé en vous, alors je crains que vous ne soyez pas au meilleur de vos compétences physiques et psychologiques.

Pour faire simple, vos hormones vont déterminer si :

  • vous avez de l’énergie
  • vous êtes mince ou gras
  • vous avez de la libido et un bon fonctionnement sexuel
  • vous êtes capable de construire de la masse musculaire
  • vous êtes stressé ou relâché

Bref. C’est fondamental dans la vie.

Et le plus fou c’est que le sommeil a une influence énorme sur vos hormones.

Nous allons donc voir comment maigrir grâce au sommeil.

Comment avoir plus d’énergie grâce au sommeil.

Comment se sentir plus masculin (ou féminin) grâce au sommeil.

Le Sommeil et les hormones de l’appétit

Il y a deux hormones qui régulent votre appétit et votre satiété. Ce sont la leptine et la ghréline.

La ghréline est une hormone digestive qui stimule l’appétit. Donc : Plus de ghréline = plus d’appétit = risque accru de surpoids.

La leptine est l’hormone qui elle régule le sentiment de satiété. Donc : Plus de leptine = moins d’appétit = perte de poids éventuelle.

Vous comprenez mieux à quel point ces deux hormones sont importantes dans votre composition corporelle. D’ailleurs elles sont directement influencées par le sommeil :

Une étude a démontré que les sujets qui dormaient le moins produisaient plus de grhéline et moins de leptine par rapport à des sujets qui ont un sommeil de durée suffisante (étude ici). Ça signifie donc que ceux qui ne dorment pas assez se retrouvent avec plus d’appétit et un sentiment de satiété qui arrive moins vite. Par conséquent ils mangent beaucoup plus avant de se sentir plein et vont beaucoup plus facilement se retrouver en surplus calorique.

Cette même étude montre également que les sujets qui dorment le moins en moyenne ont un indice de masse corporelle plus élevé.

Conclusion enfantine :

Dormir plus permet de rester plus mince et d’avoir un fonctionnement hormonal plus efficient.

Le sommeil et la testostérone

La testostérone est une hormone sexuelle très, très importante. Autant pour l’homme que pour la femme même si elle prend une dimension plus marquée chez les mâles.

En plus d’être une hormone sexuelle et de régir un bon fonctionnement au lit, la testostérone a de nombreux autres rôles dans le corps de l’homme. Elle est impliquée dans les choses suivantes :

  • prise de masse musculaire
  • capacité à garder un taux de masse grasse bas
  • caractéristiques masculines (voix grave, poils, barbe, force, masse musculaire, mâchoire carrée…)
  • énergie
  • désir sexuel
  • motivation
  • bien-être général

En gros, la testostérone est ce qui fait d’un homme un homme. Quand une femme qui se sent très masculine au fond d’elle décide de changer de sexe, elle suit une thérapie d’injections de testostérone et en quelques mois son physique se transforme laissant apparaître des traits et caractéristiques masculins.

La testostérone est une hormone très puissante qui joue également sur la composition corporelle de l’homme. Si vous avez plus de testostérone vous aurez naturellement plus de muscles et un taux de masse grasse plus bas (c’est pourquoi cette hormone est utilisée comme produit dopant par certains sportifs).

Et plus intéressant encore :

La testostérone est liée au sommeil. Au même titre que les hormones digestives (leptine et ghréline).

Une étude a montré que des hommes qui ont dormi 4 heures se réveillent avec un niveau de testostérone de 200 à 300 ng/dl en moyenne.

A l’inverse, des hommes ayant dormi 8 heures se réveillent avec un niveau de testostérone allant de 500 à 700 ng/dl.

Une autre étude a été menée sur 531 hommes adultes et en bonne santé. Elle a tenté de mettre en corrélation la durée du sommeil avec le niveau de testostérone au réveil (étude ici).

Et les résultats sont choquants :

Les hommes qui ont dormi 4 heures ont en moyenne 60% de testostérone (dans le sang) en moins que ceux qui ont dormi 8 heures ou plus.

testosterone sleep

Le sommeil pour bien maigrir : comment faire ?

La réponse semble simple…

Dormez assez.

Mais finalement ça veut dire quoi assez ?

Il n’y a pas de bonne réponse mais une nuit de sommeil de 8 heures semble être une bonne base en s’accordant sur les études scientifiques.

Autre conseil :

Dormez dans une pièce noire. Très noire. Si de la lumière entre depuis la rue, ça peut déranger votre sommeil. Oui car la mélatonine, l’hormone du sommeil, est influencée par la lumière.  D’ailleurs l’usage d’appareil électroniques tels que les ordinateurs, télé, tablettes et portables avec une intensité lumineuse assez forte peuvent déranger le sommeil chez certaines personnes ou même favoriser l’insomnie. Si vous êtes sensible à ce genre de stimuli mieux vaut ne pas trop en abuser dans la soirée avant de vous coucher.

Conclusion : ne sacrifiez en aucun cas votre sommeil de manière régulière. Certes c’est sympa de passer de bonnes soirées avec vos amis et rentrer à pas d’heure. Mais si vous devez vous lever le lendemain évitez que ça ne se répète trop souvent. Votre organisme va en souffrir et à terme vous allez vous sentir amoindri.

Merci de m’avoir lu !

 

— Chris Vonlanthen coach Nouvel Homme

par alexis santin

Travail de l’Ombre, Biohacking, Respiration, Totale Confiance, Charisme, Authenticité, Circling, Leadership Masculin, Présence, Entrepreneuriat à mission, Traumas Développementaux, Théorie Intégrale, Tantra, Enthéogène, Intimité Radicale, Relations Conscientes, Neurofeedback…

Vous aimez ? Partagez avec vos amis.