Votre programmation verbale en dit long sur votre personnalité

On apprend beaucoup de choses des gens en les écoutant. Encore faut-il savoir quoi écouter.

Au-delà de l’accent, de la qualité du langage et de la fréquence de votre voix qui informeront sur votre origine géographique, sociale et votre confiance, il existe un critère qui déterminera votre façon de voir le monde et la personne que vous deviendrez.

A quoi sert de voir le verre à moitié plein ?

Si vous vous entendez vous plaindre, rendre les autres responsables de votre situation, ou justifier votre condition, ça soulagera votre conscience, ça vous permettra de ne pas vous remettre en cause et de sauver la face (au moins à vos yeux). Vous aurez tendance à limiter les actions bénéfiques que vous pourriez entreprendre ainsi que  de paralyser celle de votre entourage.
Votre entourage cherchera  à terme à vous éviter. Ou alors, vous formerez un groupe d’individu qui se complaît dans l’inaction et la critique. Vous aurez aussi une prédisposition à ne pas atteindre vos objectifs.

Bien sûr vous pouvez garder ce statut de victime (tant glorifié en France) qui permet de se débarrasser de toute responsabilité. Mais je crois qu’il y a un autre chemin à prendre, beaucoup plus subtil et beaucoup plus amusant.

Si vous voyez le verre à moitié plein, vous aurez alors le pouvoir de motiver les autres, ils chercheront votre compagnie, et vous serez capable d’accomplir vos projets. De plus, les scientifiques nous l’ont dit : le bonheur est contagieux.

La beauté de la chose c’est que vous pouvez changer cet état d’esprit et influencer les autres positivement en changeant simplement quelques mots.

Comportement Extérieur = Etat Intérieur

Dans son livre, Mind-lines: Lines For Changing Minds (des mots pour changer d’état d’esprit) Bobby G. Bodenhamer, D.Min. et L. Michael Hall nous expliquent que le comportement extérieur = état intérieur. Et qu’il est possible de reprogrammer votre état intérieur, votre perception et celle des autres en changeant les mots que vous utilisez.

T. Harv Eker, lui challenge ses clients de ne pas se plaindre pendant 7 jours, les résultats sont époustouflants.
En effet, les plaintes, les remarques négatives, les justifications fonctionnent comme des pilules antistress. Ça soigne les symptômes, pas le problème.

Neil Strauss est aussi un grand admiratif de cette méthode, et donne 1$ à la personne qui est témoin d’une plainte ou d’une remarque négative de sa part.

L'aire de Broca est la zone de production des mots parlés. L'aire de Wernicke est responsable de la compréhension de ces mots.

Lors de vos matchs de football par exemple, lorsque vous avez besoin de gagner un match, est-il nécessaire, après avoir pris un but, de se plaindre, de faire remarquer que c’est la faute de Ludovic qui a loupé son contrôle ou justifier votre future défaite ? Hum…. non, ça ne sert qu’à faire perdre le reste de confiance de Ludovic, ça n’offre aucune solution et ça ne motive personne!

Que faut-il dire alors pour motiver son équipe ?

  1. « Je vous avais dit qu’on allait perdre »
  2. « Allez, on ne se décourage pas »
  3. « On s’encourage les gars »
  4. « Obi Wan Kenobi »

Si vous avez choisi la réponse 3, vous êtes sur la bonne voie. En quoi la 2 et la 3 sont différentes ? Comme pour arrêter de fumer, la pire chose à faire est de se dire : « je dois arrêter de fumer ». Que fait l’inconscient ? Il entend seulement le mot FUMER, il ne fait pas la distinction avec la négation (c’est la fameux coup du : « n’imaginez pas une table ronde dans votre tête » ).

Exercices

Attention cet exercice risque de changer votre façon de voir le monde et vos relations avec les autres.

  • Eviter les négations en utilisant des mots à connotation positive (encourager vs décourager)
  • Éliminer les personnes négatives de votre entourage (ou faites-leur lire cet article)
  • Interdire toutes remarques, critiques ou jugements négatifs

Durant les 7 prochains jours, écoutez les mots qui sortent de votre bouche, faites plus attention aux mots que vous choisissez et interdisez-vous toutes remarques négatives. Tiendrez-vous 7 jours ?

L’optimisme est un muscle, entraînons-le.

Travail de l’Ombre, Biohacking, Respiration, Totale Confiance, Charisme, Authenticité, Circling, Leadership Masculin, Présence, Entrepreneuriat à mission, Traumas Développementaux, Théorie Intégrale, Tantra, Enthéogène, Intimité Radicale, Relations Conscientes, Neurofeedback…

Alexis Santin – Fondateur de Nouvel Homme

16 réflexions au sujet de « Votre programmation verbale en dit long sur votre personnalité »

  1. Je suis partante pour 7 jours de vigilance !! Je suis sûre que ça ne va m’apporter que du bon.

    Dans la même lignée de ce que tu dis là, c’est se concentrer sur ce qu’on veut et pas sur ce qu’on ne veut pas ! Et ça marche !!

    Hier encore, j’ai trouvé un billet de 10 euros par terre !!!

    Merci 🙂

  2. FABULEUX !! Oui Oui Oui Alexis !!
    Il faut se dire que la personne qui se plaint veut simplement susciter la compassion d’autrui pour être reconnu … Elle ne connaît pas d’autres moyens pour extérioriser ses angoisses ou attirer l’attention. Elle ne sait pas faire autrement. C’est en dépit d’elle même… indépendamment de sa volonté… Changer le mode de penser et d’expression de quelqu’un de pessimiste est vraiment très difficile je trouve .. et vivre avec est encore plus difficile.. c’est même exténuant .. !!! ( et je sais de quoi je parle)
    Pour éviter ça.. l’optimisme devrait être pris comme valeur suprême et intégré dans la culture dès le plus jeune âge …Tes exercices devraient être enseignés à coté des mathématiques 😀 ..  » L’optimisme est un muscle, entraînons le » : le slogan de toutes les écoles primaires… Au lieu de ça, les hommes se livrent une concurrence dont l’enjeu est la reconnaissance de la plus grande souffrance. C’est pesant … Lourd … Médias et politique en abusent !!

  3. C’est une analyse exacte sur notre temps Audrey.

    « Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme est de volonté. Tout homme qui se laisse aller est triste… » Alain – Propos sur le bonheur

  4. Excellent article.
    Entendre une personne se plaindre en permanence est vraiment déconcertant à la fin.

    Cependant il ne faut pas non plus être « l’imbécile heureux » qui ne vois rien, n’entends rien et crois que le monde est sans problème ni défi, qu’il ne faut pas l’améliorer (je parle de « notre » monde).

    Il est aussi important de savoir à un moment ou un autre se poser, réfléchir pourquoi quelque chose nous dérange, et surtout trouver des solutions pour changer cela.
    Parfois on se pleins, c’est humain. Mais il y a des raisons à cela (la plupart du temps). Alors on prend une feuille, et on analyse là où sa coince et comment on peut modifier cela.

    « Ou alors, vous formerez un groupe d’individu qui se complaît dans l’inaction et la critique.  »
    Tellement vrai… Si quelqu’un a des astuces pour influencer les gens à passer dans l’action, a les motiver, je suis preneur 😉

  5. « Tellement vrai… Si quelqu’un a des astuces pour influencer les gens à passer dans l’action, a les motiver, je suis preneur 😉 »

    Le meilleur livre sur le sujet : Tribal Leadership – de Dave Logan.
    Je ferai une review sur ce bouquin, tellement il est énorme.

    1. bonjour alexis, et vraiment merci pour ton site, même si je suis une fille !!!
      j’ai 2 petits tuyaux qui me permettent de passer à l’action pour mettre en place une nouvelle habitude, le premier : me sentir libre de revenir à mon ancienne habitude si j’en ai envie !!!! donc de tester pendant quelques temps, et ensuite prendre la décision de continuer… ou non !!!! le sentiment de liberté est essentiel pour moi… le deuxième, qui fonctionne très bien pour moi, c’est d’évaluer les obstacles qui peuvent se mettre sur mon chemin !!!! non seulement s’ils arrivent je les vois venir, mais souvent ils n’arrivent même pas !!! magique !!!!
      je suis vraiment heureuse que les hommes s’ouvrent à l’univers du développement personnel, alors encore merci pour cette belle initiative…

  6. Bonjour,
    J’allais citer Alain et ses propos sur le bonheur, mais je vois que je suis devancé. Alors, je vous parlerai d’André Comte – Sponville qui apprécie aussi les propos d’Alain. Il a écrit un merveilleux petit livre intitulé « Le bonheur désespérément » que je cite sur mon blog : « si le bonheur est le but de la philosophie, il n’est pas sa norme. Le but d’une activité, c’est ce vers quoi elle tend; sa norme c’est ce à quoi elle se soumet. »
    Alors, à quoi se soumet la philosophie? Depuis Socrate en passant par Spinoza, Kant, Nietzsche et bien d’autres, la philosophie de soumet à la vérité. Car, il n’y a pas de vrai bonheur sans bonheur vrai. Et le pessimisme de galeries que sont les raleries ne sont que des mensonges, à l’instar du mutisme ou de la réserve typiquement parisienne dans le métro de notre chère capitale.
    Alain enseignait la politesse comme vecteur de respect de soi-même et de proches. Il a été le précurseur de la contagion du bonheur par un simple sourire. Alors sourions, sans obligation, autant que faire de ce peut.
    Bonne journée

  7. je ne savais pas que notre seveau marche d’une tele façon
    je suis tente de faire aussi le 7 jours
    merci pour cette article construictif

  8. Je trouve tous vos commentaires intéressants et motivants. Je vais moi aussi tester pendant 7 jours : ce qui déclenche mes déprimes. Récurrentes c’est le fait de pas savoir me relaxer et quand je suis super fatiguée je tombe. Et on me répète que je suis pas assez égoïste car beaucoup tournée vers les autres. Alors un remède , un truc ?? Je suis preneuse . A vous lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.