Draguer dans la rue. Une idée saugrenue ? Pas si sur !

« Hey Mademoiselle ! Vous êtes bien charmante dis donc !
T’as un 06 ou bien ? »

Aborder dans la rue ? Désolé mais je suis pas une racaille…

« Et c’est justement pour ça que ça va marcher ! »

La drague de rue est souvent associée aux sifflets racoleurs. J’utilise volontairement le mot drague (connoté péjorativement) pour vous montrer qu’il n’y a rien de mal avec le terme et « l’activité » : Drague de Rue.

Aujourd’hui vous verrez pourquoi les gens ne draguent pas dans les lieux publics, comment commencer et pourquoi c’est mieux – que le samedi soir en boite ou que de flirter avec la nouvelle stagiaire de la boite.

Pourquoi les gens ne draguent pas dans la rue ? Et pourquoi ça paraît difficile?

Si vous regardez parmi vos proches la plupart des couples se sont formés car les 2 personnes se sont retrouvées à un moment donné dans le même groupe social (partage des mêmes valeurs). Ce n’est pas forcement mal mais ça limite beaucoup les rencontres !

Alors pourquoi ne pas le faire ? Tout simplement parce que ça fait peur ! La peur de se prendre un râteau, de ne pas savoir quoi dire, de passer pour un dragueur, un lourd, un pervers… Nous avons peur pour notre image et notre réputation. Pourtant on voudrait juste lui dire « Bonjour, vous êtes jolie et j’aimerai faire votre connaissance. » Impossible ? Et pourquoi pas ?

Alors comment surmonter ces obstacles ? Comment aborder ? A faire et à ne pas faire !

Le nombre de regards croisés avec une inconnue est égal au nombre de fois que vous ne l’avez pas abordée ? Vous comptez changer ça alors lisez ceci :

En ayant les « corones » et en assumant votre comportement et vos désirs (définition d’un homme, un vrai) vous devriez être capable d’obtenir des résultats rapidement.

Pour résumer voici les 2 principes à retenir :

COURAGE : Oui, je sais je vous embête mais il va falloir sortir de sa petite carapace.

Vous n’êtes pas trop mal, vous avez un minimum de style, n’hésitez pas, vous ne risquez rien. Au pire elle sera flattée, vous dira : « merci, c’est gentil mais j’ai un copain », même si c’est faux, et partira toute contente. Vous êtes un homme, vous êtes courageux. Foncez.

HONNETE : Il va falloir être honnête sur vos intentions – oui, vous la draguez, n’essayez pas de le cacher, il n’y a rien de mal.

Prenez cet exemple :
Si une fille moche dans la rue vient vous dire : « Excusez-moi, mais je voulais juste te dire que t’as un super style », je peux vous garantir que votre journée sera réussie. Alors distillez un peu de bonheur autour de vous.

« Mais je lui dis quoi ? ».

Observez et utilisez le contexte pour sortir votre phrase d’approche – qui n’a pas besoin d’être d’une ingéniosité exceptionnelle.

  • Alors vous trouvez ça comment ? (dans une galerie d’art)
  • Vous m’avez parlé ? Désolé, parce qu’avec mes écouteurs je n’étais pas sur. J’écoutais une jolie musique en plus, celle de la pub …, vous connaissez ? (dans le bus)

Lisez par exemple ce récit de rencontre de Jibril – Instructeur Séduction, spécialisé dans la drague de rue.

Ce n’est pas très compliqué, disons plutôt que c’est simple mais difficile. Mais venons en à la partie intéressante.

Assumez !

Attention adrénaline au rendez-vous !

Vous pensez peut-être qu’elle s’est fait aborder 1000X, c’est parfois vrai mais la façon dont vous allez le dire fera toute la différence. Ici bien sur, il va falloir assurer niveau prestation : belle tenue, confiance en soi, si l’emballage ne lui plait pas ça n’ira pas plus loin.

A faire :

  • Etre habillé correctement, avoir un vrai style
  • Hygiène parfaite (propre et haleine fraiche) – il est parfois utile de le rappeler (enlever vos poils du nez 🙂
  • Faites le : elle sera honorée et le racontera à ses copines.
  • Faites le partout : dans la rue, les transports, les magasins…

Ne pas faire :

  • Ne pas le faire. Trouver des fausses excuses : « elle était pas si bien avec son grand nez », « je suis presque en retard », « elle avait son iPod »…
  • Demandez le numéro de téléphone trop rapidement. Amusez-vous, profitez de ce moment.

Pourquoi c’est mieux ? Quels seront les changements dans votre vie ?

« Je vous propose de rencontrer votre voisine, la fille du bus, et la jolie passante de la place Bellecour »

Vous ne voulez pas suivre la masse, éviter sortir avec la copine de votre meilleur ami, et rencontrer des nouvelles personnes. Alors parlez aux gens, soyez sociable, entraînez vous, soyez fin et léger. Séduisez tout le monde.

Pourquoi ?

  • Vous vivrez des émotions fortes : c’est comme les montagnes russes en mieux, gratuit et au pied de votre porte.
  • Authenticité : Une rencontre comme ça elle ne l’oubliera pas.
  • Possibilité infinie : Dans les grandes villes, les filles sont partout.
  • Contrôle de votre vie sentimentale : vous ne subissez plus les choix des autres, vous choisissez les filles qui vous plaisent.

Apres un certain temps vous obtiendrez une confiance en vous qui vous servira dans votre vie personnelle et professionnelle.

Extra bonus

Quelques phrases d’approches à modifier selon la situation et votre langage.

  • Vous avez l’heure ? / Vous savez où se trouve … ? Non je rigole, ca me n’intéresse pas. Je voulais juste flirter avec vous. Pour être honnête, j’étais en train de regarder la vitrine du magasin de chaussure là-bas quand je t’ai entendu marcher avec tes talons, j’ai cru qu’il y avait un défilé militaire.
  • Je ne devrais peut-être pas vous dire ça, je suis déjà en retard, mais je devais vous arrêter au moins pour vous dire que vous étiez jolie, ca parait bête, mais moi j’aime bien les filles avec des couettes.

Plus vous êtes honnêtes plus vous communiquerez des émotions intenses et sentirez une profonde connexion. Et « Wahoo !», c’est rafraîchissant, revigorant, exaltant ! Affichez ce que vous pensez, exprimez pleinement votre personnalité. Prenez vos responsabilités d’homme, et faites le premier pas.

En espérant avoir été simple et concret j’attends vos réactions.

  • Qu’est ce qui vous empêche de le faire ? Vous avez un truc pour surmonter votre peur ?
  • Vous avez déjà essayé ? Quels sont vos résultats ?
  • Vous vous demandez comment enchaîner ? Comment l’intéresser ? Comment feriez-vous ?

Masterclass – Programme pour apprendre à bien séduireSCIENCE DE LA SEDUCTION

[button_1 text= »CLIQUEZ%20ICI%20POUR%20DECOUVRIR%20LE%20PROGRAMME » text_size= »20″ text_color= »#ffffff » text_font= »Lato;google » text_bold= »Y » text_letter_spacing= »0″ subtext_panel= »N » text_shadow_panel= »N » styling_width= »23″ styling_height= »30″ styling_border_color= »#000000″ styling_border_size= »0″ styling_border_radius= »6″ styling_border_opacity= »100″ styling_gradient_start_color= »#47c729″ drop_shadow_panel= »N » inset_shadow_panel= »N » align= »center » href= »http://www.avenueseduction.com/science-de-la-seduction/?ap_id=nvh » new_window= »Y »/]

 

32 réflexions au sujet de « Draguer dans la rue. Une idée saugrenue ? Pas si sur ! »

  1. J’ai dragué des centaines de filles dans la rue (certaines ont fini sous ma couette) et c’est vraiment difficile sur Paris car les gens sont stressés et les filles sont beaucoup sur la défensive.

  2. Bonsoir,
    Alors, et bien j’ai tenté dans le RER pas plus tard que tous à l’heure…
    Donc phrase d’approche pas de problème… Mais le résultat ne fut pas celui escompté elle a baissé les yeux, sorti son portable et toujours sans me regarder dans les yeux m’a dit cash  » je ne parle pas aux inconnus dans le rer  » :S
    Je ne sais pas ou ça à foiré peut être le lieu, peut être que j’ai été trop franc (j’ai osé lui dire que je la trouvait ravissante).
    Revanche samedi prochain ! @+

  3. | « Au pire elle sera flattée, vous dira : « merci, c’est
    | gentil mais j’ai un copain », même si c’est faux, et
    | partira toute contente. »

    ahhhhahhh!!!
    J’ai pris mon courage à deux main hier pour aborder une fille. Je suis allé direct en lui disant qu’elle me plaisait, que j’aimais bien son style et que j’aimerais que l’on échange nos contacts car j’étais pressé. Vu que j’étais très franc, je l’ai rassuré sur mes intentions. Elle fut flatté mais j’ai eu la fameuse réponse qu’elle n’était « pas célibataire » :). ça m’a fait rire de lire une réponse similaire dans ton article, Alexis.

    Par contre, qu’est ce que cela fait du bien… même si on se prend un râteau :P.

    1. La drague dans la rue ça marche vraiment que pour les beaux gosses ou les blackosses (car c’est perverses de française les aiment) dans d’autres pays comme au Maroc c’est d’une facilité et c’est dans les mœurs , mais ici , non seulement les nanas sont de vrais froussardes mais en plus elles sont mort chefs et le comble de tout c’est qu’elles sont difficiles (genre le gars est jamais assez beau pour ces thons) .

      1. « , mais ici , non seulement les nanas sont de vrais froussardes mais en plus elles sont mort chefs et le comble de tout c’est qu’elles sont difficiles (genre le gars est jamais assez beau pour ces thons) . »

        +1

  4. merci pour l’article. au pire, même si on choppe pas de numéro, on augmente sa confiance en soi. se donner la permission d’aborder est une réussite en soi.

    rien que çà donne un sentiment de satisfaction et de contrôle sur sa vie.

  5. Salut à tous,

    Je vous expose mon problème rapidement.
    Je ne suis pas du genre timide avec les filles, mon probléme c’est vraiment aborder une fille, prendre ses corones à deux mains. Au boulot par exemple, j’ai pas de souci pour parler avec la fille et tenter de la séduire.
    Mais dés qu’il s’agit s’une drague de rue ou dans un bar, boite, la c’est le freeze total, aucun son ne peut sortir de ma bouche.

    Aujourd’hui même, je me trouver dans le bus. Pendant 20 min j’ai eye-contacter une fille, elle me lancer pas mal de regards. C’est sur j’avais un ticket.
    Bref je me disais bon à l’arrêt de bus tu descend et tu lui dis : « Salut, j’adore tes yeux (ou ton style). J’ai pas beaucoup de temps mais si tu veux on peux aller prendre un café cette semaine ».

    J’ai rien fais, j’étais pétrifié. Elle est descendu a son arrêt, ma jeté un dernier regard en faisant un signe de regret avec sa bouche, genre dommage. J’ai rien fais.

    Bon j’ai lu toutes les théories inimaginable pour se soustraire à sa timidité ; « You don’t give a shit, de totue facon tu la revera pas, c’est aux homme de faire le premier pas et de montrer qu’on est viril, si tu le fais pas tu passes pour un pd ».

    Bref j’ai tous lu. J’ai tous assimilé. Mais j’ai toujours ce satané blocage. Que faire ?Que se dire dans son fort intérieur pour se lancer ? C’est la galére….

    Merci pour vos réponses.

    1. Salut Alexandre,
      Je me retrouve dans ton témoignage.
      C’est très dur de se « jeter à l’eau »…

      Je pense qu’il faut maitriser à la perfection la théorie pour gagner en confiance et ne pas avoir peur de ne pas savoir quoi dire. (mais tu as l’air de maitriser)

      Après, je n’ai à ce jour pas trouvé de formule magique à part : … tremblez mais osez!
      Bon courage!

      1. Pas mieux. T’as aucune solution, tu te lances et c’est tout.

        Le seul compromis que tu peux faire, c’est si t’es vraiment pas à l’aise, attend la bonne occasion. C’est une chose d’arrêter une nana qui marche et dire texto « tu me plais ».

        C’en est une autre d’avoir une vraie, bonne et authentique accroche. Bien sûr, ça arrive pas tout le temps, mais ça arrive si tu as le temps de regarder, d’observer.

        Exemples : un pull mis à l’envers (je crois que vous avez mis votre pull à l’envers), quelqu’un qui à l’air perdu sur un plan de métro (j’habite dans le coin, vous cherchez un endroit en particulier?), etc.

        Quand on a une vraie accroche initiale, adaptée à la situation, je trouve que c’est plus simple d’aborder quelqu’un plutôt que d’aller texto lui dire qu’elle nous plait!

        En gros, le seul conseil que je peux te donner, ça reste d’attendre de croiser une fille avec qui tu te rends compte que tu as quelque chose à lui dire pour lancer la conversation d’une façon « anodine » autre que de la drague direct. Même si le but c’est d’y dériver dès la 2ème ou 3 phrase…

    1. Hey guys,

      Je suis d’accord avec cet article dans l’ensemble, mais il ne dit pas tout. Je m’appelle Alexandre, et je drague sur Paris, partout et énormément dans la rue depuis bientôt deux ans. Cela semble peu mais tous ceux qui ont dragué intensément savent le nombre de filles que cela peut représenter… En outre j’adore voyager, et j’ai eu l’occasion de draguer intensément aux Etats-unis, en Chine, et dans plusieurs pays d’Europe. J »ai pu coucher avec énormément de filles grace à cela, et je je cautionne donc totalement l’article de ce point de vue: la drague de rue sa marche, j’ai même plusieurs fois couché avec une fille le soir même de l’après-midi de notre rencontre; et il est vrai que cela donne une confiance en soi très utile. Je voudrais donc donner des conseils, sur ce qui me semble l’essentiel dans la drague pour que cela marche, même si beaucoup de choses ont été dites; je voudrais aussi et surtout dire que la drague peut devenir une drogue: c’est comme l’acool =, cela rend vite ivre, mais cela peut être nocif…
      Pour ce qui est des conseils, je précise que ceux-ci valent pour ceux qui veulent coucher le plus rapidement possible avec une inconnue; ceux qui veulent rencontrer une fille pour quelquchose de sérieux éventuellement ne liront que le tout début de ces conseils, le reste dépend de chaque histoire et de chaque couple! Ceci précisé, je dirais
      que l’élément le plus important si vous voulez pouvoir coucher avec une fille que vous avez juste croisé, c’est OSER. Il faut en effet avoir les couilles de se lancer à l’eau, et c’est à mon sens le plus important en ce sens que la technique ne fait pas tout: ne pensez pas que la technique fait tout et qu’une fois bon on peut coucher avec n’importe quel fille croisée dans la rue; non, si la technique compte, il y a surtout deux catéfories de filles: celles qui sont prêtes à coucher avec un inconnu rencontré dans la rue, et celles qui ne sont pas prêtes à coucher avec un inconnu rencontré dans la rué(parce qu’elles ne parlent pas à un mec rencontré dans la rue, parce qu’elles ont mec, parce que tout simplement elle n’a pas la tête à cela du tout en ce moment…). Oser aborder une fille est donc le plus important en ce sens que si vous tomber sur une fille très « open », ce que vous direz importera peu. Il m’est arrivé en effet plusieurs fois de n’avoir aucune technique d’approche, et de juste m’approcher de la fille et de lui dire « Salut », mais de voir qu’elle était très receptve, et de coucher avec elle peu après. On pourrait certes discuter de l’importance respective de la technique du dragueuer(accroche, conversation, suite proposée…) et de la prédispotion de la fille à rencontrer un homme, mais je pense que la prédisposition est l’essentiel. Or je n’ai à ce jour jamais pu trouver de critère permettant d’identifier les filles prédisposées à coucher avec un inconnu, que ce soit des critères vestimentaires, sociaux… Rien ne marche, sauf bien sûr le fait que les filles qui flanent sont predisposées souvent à une recontre. Méfiez vous cependant des filles qui flanent trop lentement, elles attendent surement qunlqu’un. Le plus important est donc de pouvoir mutiplier les rencontres pour trouver les bonnes.

      Et j’en arrive au point crucial: comment trouver la motivation justement Alex??????? Pour moi, il y a deux choses à bien comprendre: la première, c’est qu’un rateau quand on drague dans la rue, ce n’est rien. Un rateau c’est jamais marrant, mais il faut se dire que même le mec le plus inteligent et le plus beau goss du monde se serait pris un rateau: personne ne peut plaire à tout le monde, peut-être aussi que cette fille a un amoureux, qu’elle n’est pas d’humeur ajoud’hui: bref soyez convaincu que cela n’a aucune importance, et n’en voulez pas à la fille de vous rejeter, elle a surement ces raisons.

      1. enfin un mec qui a tout compris, moi aussi je drague beaucoup dans la rue, je fonce et mes plus belles histoires d’amour ont demarre la un conseil mes freres qui vaut de l’or quand elle decline continuer d’ insister ( sans etre lourd ) elle vous teste pour voir votre virilite
        dans la rue ne vous occuppe pas des gens car en fait tout le monde vous admire pour votre culot
        foncez le monde est a vous !

      2. Bonjour Alexandre,

        Merci d’avoir partagé ton expérience très détaillée.
        Tu sembles effectivement avoir beaucoup d’expérience.
        A titre de curiosité, je serais ravi de connaître le nombre des différentes partenaires sexuelles que tu as eu au cours de ta vie ainsi que ton âge…
        Je me demande en effet, à partir de quel chiffre, peut-on dire que l’on a couché avec beaucoup de femmes dans sa vie.
        Par avance merci pour tes précieux renseignements si bien évidemment cela n’est pas trop personnel.

  6. Salut !!!
    draguer c’est pas ce que je sais le mieux faire !!! j’ai tenté quelque fois et sa a marché !!! mais j’arrive tjrs pas a prendre pleinement confiance en mois et de me réjouir du fait !! le plus souvent j’ai peur de ce qui suit et je me dis que toutes cette fois ou sa a marché cété que des coups de chance !!! du coup je sais plus !!! aujourd’hui même j’ai rencontré une fille dans un pub!!! elle n’arrêtait pas de me regarder cété sur elle voulait que je vienne lui parler !!! mais j’ai tjrs cette peur du rejet !!! sentiment que j’ai éprouvé il ya trés longtemps et qui me honte à ce jours !! je sais je dois oser je me le dis souvent sauf que à chaque fois mes sentiments surgissent et bloque mon désire et ma motivation!!!

  7. Salut à tous,

    J’ai pratiqué la drague de rue cet été surtout, mais depuis je n’ose plus trop car j’ai peur de recroiser les filles abordées et qui m’ont mis des râteaux, ou même celles qui m’ont donné leur numéro mais qui n’ont pas donné suite . Comment dépasser ce blocage ?

  8. Pour moi c’est surtout la peur de se prendre une baffe magistrale (au sens propre comme au figuré), tout comme l’éducation que mes parents m’ont inculqué, ainsi qu’au fond de moi-même les déceptions accumulées par le passé qui ont accentué ma timidité et mon manque de confiance en moi. Je n’ai pas le physique d’un Cristiano Ronaldo, loin s’en faut. Donc pour cette année 2015, je vais essayer de prendre quelques résolutions, j’y arriverai peut-être avec beaucoup de mal, ou pas. Qui vivra verra…

  9. Bonjour
    Pour ma part j’ai dragué plusieurs filles dans la rue, à la plage ou au supermarché.
    J’ai obtenu plusieurs numéros et un rendez-vous.
    Toutefois, je n’ai pas osé aller voir toutes les filles qui me plaisaient et après la plupart du temps j’ai regretté.
    Mon conseil c’est de s’enlever la pression négative que l’on peut se mettre à cause de la peur de l’inconnue et de se dire qu’on n’a rien à perdre même si ça fait sortir de sa zone de confort.
    Moi-même je bloque encore maintenant mais même si j’ai tenté avec une fille mais qu’elle refuse mes avances, au moins je me dis que j’ai tenté.
    Et pour reprendre des propos d’autres commentaires la seule chose qui marche c’est d’y aller spontanément, il n’y a pas de recette miracle.
    Autre chose de primordial : rester naturel est essentiel, ne jouez pas un rôle!!!
    S’appuyer sur le contexte peut être pratique pour entamer une discussion et éventuellement rebondir sur autre chose.
    Moi c’est ce que j’essaye de faire à chaque fois.
    Si la discussion s’enchaîne bien, ne pas poser 10000 questions et pratiquer une écoute active.
    Après, il ne faut pas que la discussion dure une plombe car une journée est bien remplie.
    Lors de la première interaction on ne peut prendre que quelques minutes du temps de la fille si on souhaite être un minimum crédible.
    En espérant que mon commentaire sera utile à certains d’entre vous qui lisez cet article.
    Si vous souhaitez partager votre avis sur mon commentaire, n’hésitez pas :).

    1. Comment faire pour coucher anconnue car je suis déjà sorti avec beaucoup de fille j’ai coucher avec certaine mai mais comment faire avec une inconnue.

  10. Tien on a supprimé mon commentaire ou je disait que de nos jours pour draguer c’est quasiment impossibles a moins d’être beau gosse (et pas un simple beau gosse) ou faut être black par ce que c’est la mode en France , les françaises sont tellement perverse que les petits européen ou les arabes ne les fait pas vibré .
    Par contre un black même de 50 ans qui sort d’un foyer sona cotra aura même des petites jeunes de 20 ans , et je parle en connaissance de cause car je l’ai vu de mes propre yeux .
    Allez dans un centre commercial ou a Paris et essayé de remarquer combien de couple mixte blanche/black ou berettes/ black vous allez comptabilisé lol .
    Le pire c’est qu’il est rare de voir une belle femme en France , 70 % sont simple ou moche et en plus ça jouent les difficile lol.

    1. Ca dépend comment s’est fait.
      On pourrait dire qu’à partir de 40 ans, faire des sorties pour draguer dans la rue est ridicule. Mais même à 20 ans finalement.
      Car le but c’est d’avoir l’aptitude d’aborder une femme qui te plait quelque soit l’environnement. Donc l’âge n’a plus d’importance dans ce cas-là.
      Mais faire des sessions de « game » dans la rue effectivement ça peut être vu comme ridicule par l’extérieur mais ça reste un jugement extérieur qui est probable si tu racontes ça à des gens qui aiment juger les autres.

      Donc ma réponse serait : pas d’âge.

      – Alexis

  11. ok les gars, je vais vous expliquer comment ça se passe parce que moi ça m’a réussi plusieurs fois, je suis pas un beau black, je suis blanc et j’ai 44 ans…
    déjà vous devez être calme, tranquille, si vous avez la panique c’est fini…
    Vous vous approchez, vous vous assurez de croiser son regard et vous lui dites comme ça :  » bonjour mademoiselle est-ce que je peux vous inviter à sortir ?  »
    il faut vraiment que vous soyez une influence tranquille, qui calme la meuf… elle mord pas, elle te frappe pas si tu es calme et que tu es bien élevé.
    Pour pas avoir la panique faut pratiquer au moins 3 fois par semaine et se ramasser des rateaux, faut s’habituer au coeur qui bat la chamade au début, puis on apprend à se calmer, à retenir la panique au ventre… puis cette peur irrationnelle finit par se transformer en enthousiasme… là on peut faire des bonnes aproches…
    allez, bonne chance, et ne pensez pas qu’a baiser´… la meuf c’est tout un monde nouveau.

Répondre à Trouvele Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *