Challenge Nouvel Homme – Jour 2/10 : Développer sa prestance

par alexis santin

Confiance, présence, prestance… Des mots liés et souvent utilisés pour définir à peu près la même chose. Ici, nous parlerons de la posture et de ce que vous dégagez. C’est vrai que lorsque je marche dans la rue, je m’aperçois que beaucoup d’entre nous se retrouvent rabougris, recroquevillés et sans aura. Comme si la vie était un lourd fardeau à subir, symptôme d’un manque de sécurité, de confiance et de volonté.

Il avait une telle prestance, je l’ai tout de suite remarqué.

D’ailleurs à la lecture de cet article, vous êtes peut-être un peu avachi, le cou en avant, trop près de l’écran ou le dos courbé. Hop la, on se repositionne : colonne vertébrale droite.

Quels sont les bénéfices d’une belle prestance ?

Une bonne posture et une grande prestance permettent de :

  • Réduire les tensions au niveau du cou, du dos et des épaules
  • Etre perçu comme dynamique, responsable et confiant
  • Être remarqué par la gent féminine
  • Améliorer sa concentration et ses performances

Si vous ne faites pas l’effort de développer ce point, vous resterez parfois invisible, vous serez perçu comme timide, et peu dynamique. D’un autre côté si vous faites cet effort, vous serez capable de vous révéler, d’être plus efficace et d’attirer les bonnes personnes dans votre entourage. Et même de mieux réussir dans vos projets.

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Tomi Ann Roberts Ph.D, auteur d’une étude sur le sujet. Elle évoque qu’ “une posture droite vous fait sentir dominant et brillant, ce qui provoque une plus grande capacité à se relaxer et à se concentrer”. D’ailleurs, ce n’est valable que pour les hommes. Seuls les hommes ont amélioré leurs résultats aux tâches cognitives en se tenant droit, contrairement aux femmes.

Êtes-vous plutôt Clark Kent ou Superman ?

De plus, une autre étude, très révélatrice, a établi un lien direct entre une posture dominante et le sentiment de pouvoir, la prise d’initiative et la puissance de la pensée abstraite (créer du concept, avoir des idées).

Vous avez peut-être déjà vécu un moment où les filles se retournaient sur votre passage, vous avez senti qu’elles vous regardaient plus que d’habitude ou que les personnes vous remarquaient. Il y a des chances que vous étiez dans un état de décontraction, de bien-être et de vitalité.

Quelques principes

Pour des résultats sur le long terme, il faudra avoir une prise de conscience régulière de sa posture. Par ce mécanisme, vous pourrez vous corriger par vous-même. Si vous sentez une douleur au cou, au dos ou des tensions dans ces zones, réadaptez votre posture. Si vous sentez votre productivité en baisse, votre énergie en berne et votre engagement dans votre travail quasi nul, réajustez votre posture.

Si vous n’êtes pas détendu ou en train d’avoir du bon temps, considérez votre prestance comme nulle.

Voici des pratiques pour améliorer ce point pour de bon :

  • Pratiquer un sport de combat
  • Maintenir le contact visuel
  • Être fier de ce que l’on est (apparence, vie heureuse, raison d’être…)
  • Respirer par le ventre – la fameuse respiration abdominale
  • Se tenir droit, la colonne vertébrale droite – le lean-back des Américains

Jour 2 – Le challenge

Un challenge qui va tenter de rendre tangible une notion très abstraite. Je ne vais pas faire comme votre maman qui vous a rabâché de vous tenir droit (même si j’insiste sur l’importance se tenir droit durant ce challenge). On va aller aux sources du problème.

Votre challenge aujourd’hui pour développer votre prestance sera de :

1 – Crier (7 secondes)

Ça peut sembler étrange à première vue. Le but affiché étant de débloquer la cage thoracique comprimée par nos mauvaises postures et notre mauvaise façon de respirer. Il faudra faire un cri puissant, masculin qui sort des tripes. Dans son livre l’art et la technique du comédien, Jean-Laurent Cochet nous incite à observez les animaux, nos maitres… “Ils respirent dans les reins, dans les lombes, très bas. Très bas, parce que tout part de .” Faites rugir la bête !

2 – S’étirer ( + 2 minutes)

En même temps que le cri, vous sentirez le besoin de vous étirer. S’étirer permet de relâcher les tensions, assouplir son langage corporel souvent trop rigide.

3 – Agir comme étant sur son “territoire” (toute la journée)

Il faudra agir comme si la rue vous appartenait, comme si les locaux de votre boite vous appartenaient. On se recroqueville par peur et par manque de fierté. L’idée est donc de stimuler notre sentiment de sécurité. La partie la plus difficile sera la prise de conscience de son attitude.

Exemple : fermez les yeux, prenez une grande inspiration, imaginez l’espace dans lequel vous êtes, imaginez où se trouve la sortie. Et imaginez inonder la salle de votre présence, comme une aura qui grandit. Vous allez naturellement prendre une position confortable, relâcher vos épaules et votre cou.

On peut parler aussi de “boite”. Votre prestance est comme une boite qui se forme autour de vous, qui délimite votre espace, la distance à partir de laquelle les gens vous remarquent. Tête haute et sourire sont de mise. Alors, de quelle taille est votre boite ?

Bonus – Toujours être le dernier à rompre le contact visuel

Dans toutes vos interactions aujourd’hui, maintenez le contact visuel avec votre interlocuteur et assurez-vous d’être le dernier à le rompre.

Avez-vous ressenti un changement dans le regard des autres ? Un changement de vos sensations (plus énergique, souriant, attirant) ? Et peut-être, avez-vous d’autres astuces pour améliorer sa prestance ?

par alexis santin

Travail de l’Ombre, Biohacking, Respiration, Totale Confiance, Charisme, Authenticité, Circling, Leadership Masculin, Présence, Entrepreneuriat à mission, Traumas Développementaux, Théorie Intégrale, Tantra, Enthéogène, Intimité Radicale, Relations Conscientes, Neurofeedback…

Vous aimez ? Partagez avec vos amis.