Comment transférer votre connaissance… les 4 types d’apprentissage

Connaissez-vous les 4 styles ?

Qui n’a jamais rêvé de convaincre les autres avec ses idées ?

Il est parfois difficile de ce faire entendre, de donner des conseils à un proche ou même de s’expliquer.

Aujourd’hui nous allons voir que la population se répartit selon 4 formes d’apprentissage.

Pourquoi utiliser cette structure ?

Pour être écouté. Ou pour convaincre une personne, il faut connaitre ses motivations.

Si nous ne sommes pas capables de faire ça, alors nous ne serons jamais écoutés ou appréciés.

Par contre si nous sommes capables de transférer de la connaissance, de donner de la valeur aux autres alors ils nous le rendront. Nous aurons aussi plus d’influence et de pouvoir auprès des autres.

Le fait de pouvoir expliquer votre point de vue et d’être écouté vous donnera aussi les prémices d’un charisme fort.

Lorsque vous donnez un conseil à un ami, un client ou autre… vous devez lui expliquer pourquoi, comment, comment ça marche

Car il existe 4 styles dominants d’apprentissage (ce n’est pas ceux que vous pensez).

Ces catégories sont inspirées des travaux de David Kolb.

Les « Pourquoi » – 35% de la population

Ils veulent savoir à quoi ça sert. Ce que cela apporte. Pourquoi ils devraient apprendre ça, pourquoi est-ce important.

Il est conseillé de démarrer votre explication avec le pourquoi qui va créer une motivation. Une fois qu’on leur dit pourquoi ils doivent faire ça, c’est bon ils vont se débrouiller sur le comment.

(Je suis plutôt un « pourquoi ».)

  • La question qu’il pose est « ok, mais pourquoi on doit faire ça ? »

Les « Quoi » – 22% de la population

Ils aiment les concepts. Ils veulent savoir ce que c’est. Comment tout cela fonctionne. Une fois qu’ils ont compris comment le système marche, c’est bon ils savent quoi faire.

  • La question qu’ils posent est « ok, mais comment ça marche ? »

Les « Comment » – 18% de la population

Ils ont besoin des étapes. Il suffit de leur donner les étapes pour qu’ils comprennent. Ils veulent voir comment les différentes informations se succèdent.

  • La question qu’ils posent est : « ok, mais comment on fait ? »

Les « Et maintenant » – 25% de la population

Ils veulent connaitre la prochaine action. Et maintenant on fait quoi ? Ils veulent un feedback rapidement. Ils veulent savoir dans quelles conditions ça marche et dans quelles conditions ça ne marche pas.

  • La question qu’ils posent est « ok, mais on fait quoi tout de suite maintenant ? »

Comment ?

Donc, lorsque vous expliquez quelque chose tâchez de suivre cet ordre

1. Voici pourquoi… Vous expliquez les raisons.

2. Voici ce que c’est et comment ça fonctionne… Vous expliquez la science, l’histoire, les concepts.

3. Voici comment faire… Vous expliquez les différentes étapes.

4. Vous expliquez la première chose à faire dès maintenant… Et dans quelles conditions cela s’applique.

Dans quel cas utiliser cette structure ?

  • Dans une présentation
  • Pour un travail écrit
  • Pour convaincre un ami lors d’un débat sur l’élection présidentielle 2012

90% des articles de ce blog depuis sa création, sont rédigés en suivant cette structure pour que vous puissiez assimiler plus facilement.

La prochaine fois que vous expliquez un concept, une idée, une technique à une personne, commencez par lui donner les raisons, les bénéfices… le pourquoi.

Vous verrez qu’ils commenceront à vous écouter.

17 réflexions au sujet de « Comment transférer votre connaissance… les 4 types d’apprentissage »

    1. En tant qu’enseignant, je confirme également.

      J’ai lu rapidement, mais j’ajouterai qu’il faut de l’énergie, de la conviction, pour transférer son savoir. :).

  1. Salut Alexis,

    Ces différents principes sont très utilisé lors de négociation ou lorsqu’il faut convaincre.

    Bonne description, aurais-tu une idée de la manière d’analyser si telle ou telle personne fait plutôt partie d’une ou de l’autre catégorie de la population?

    1. Tu vas le voir sur leur visage ou à leurs questions.

      Si tu dis à un « Pourquoi » d’aller couper du bois en utilisant la scie et en faisant des buches de 50 cm.
      Il va être désorienté ou même agacé.

      Dès que tu lui dis que c’est du bois pour mettre dans la cheminée. Tout devient clair pour lui. C’est un soulagement, il va pouvoir démarrer son travail et ça se verra à son attitude.

      Ou plus simplement, les gens te posent la question : « pourquoi », « comment ça marche », « comment on fait » ou « on commence par quoi ».

      On peut aussi distinguer les styles comme cela :

      POURQUOI : La plus grosse proportion des gens
      QUOI : les enseignants, scientifiques, ceux qui aiment manier les concepts…
      COMMENT : techniciens, qui aiment mettre les mains dans le cambouis.
      ET MAINTENANT : les entrepreneurs, ils veulent appliquer tout de suite ce qu’ils viennent d’apprendre.

      A savoir que nous avons tous un style dominant, mais on n’est pas 100% « pourquoi » ou « comment ». Donc il est important de structurer son discours sur ces 4 types pour que l’information soit digérée complètement par votre audience.

      Il est aussi intéressant d’analyser quel type d’enseignant vous êtes.

      Il est possible que soyez du genre académique, scientifique et que vous n’expliquiez que le « comment ça marche ».

      Dans ce cas-là vous perdez 3/4 de votre audience.

      En sachant que le « Comment » est surement le mode auquel nous pouvons tous nous rejoindre, c’est une partie centrale pour transférer son savoir.

      Pour info, je suis un « pourquoi » lorsque j’apprends et un « quoi » lorsque j’enseigne. Donc quand j’écris un article, je dois faire un effort pour expliquer les bénéfices – le pourquoi -, comment ça marche et que faire maintenant.

  2. Bonjour Alexis,
    Je m’appelle Audrey
    La question que je me pose aujourd’hui c’est :
    Comment avoir un bon esprit de synthèse ?
    Je suis perfectionniste mais pas rigoureuse. & J’adore les détails, les petites fantaisies. Cela me prends beaucoup trop de temps.
    C’est difficile pour moi d’avoir un esprit scientifique. Pourtant cela pourrait m’aider à assimiler des connaissances, à en transmettre & à décrocher un fameux concours. Alors comment faire simple quand on arrive a faire que du compliqué? 🙂

    1. L’important est de comprendre l’information pour qu’elle devienne connaissance.

      Je t’invite à rédiger tes notes de la manière décrite dans cet article. Tu sauras : pourquoi, comment, dans quels cas utiliser cette connaissance.

      Ca te permettra de faire des associations d’idées (très puissant pour mémoriser).

      – Alexis.

      P.S : Pour les amateurs, on peut exercer sa mémoire avec le « Mnemonic peg system ».

  3. Merci pour cette méthode d’apprentissage. Je ne suis pas enseignant, mais je pense que j’ai des connaissances que je souhaiterais transmettre. Je suis ingénieur en génie civil, option routes et ouvrages d’art.
    Aussi, j’aimerais savaoir si quelqu’un qui n’a pas de formation en pédagogie peut devenir un bon enseignant?
    Cordialement.

    1. Bien sûr. Il suffit de te former grâce à Internet et surtout à appliquer les conseils. Tu verras tout de suite les résultats dans ta vie professionnelle. Tu verras directement la réaction des gens.

      Tu deviendras rapidement un bon enseignant.

      – Alexis

  4. Bonjour,

    Je prends des cours d’échecs et je m’aperçois d’une chose: l’entraînement que je pratique à la maison est oublié lorsque je joue une partie! C’est décourageant car cela donne l’impression que l’entraînement personnel ne sert pas à grand chose!

    J’espère que vous pourrez me répondre,

    Merci à vous,

    M. Mathieu

    1. Apprendre = changer de comportement.

      Demande toi toujours comment tu vas changer ton comportement suite à ce que tu as appris.

      C’est à dire à partir de maintenant si le joueur joue son Fou en B4 je fais…

      Apprendre = changer de comportement.

      – Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *