Manger mal tue ?

C’était le titre d’une vidéo de Benjamin Dariouch, l’expert en alimentation.

Certains se souviennent de lui. Je l’avais interviewé l’année dernière sur le thème : comment manger sainement.

Depuis, de nombreux passages dans les médias.

Puis, au mois de janvier, j’ai rappelé Benjamin. Je n’avais pourtant pas de problème de santé ou de poids.

C’est autre chose que je cherchais…
+50% des décès en France sont dus à une mauvaise alimentation (maladies cardiovasculaires, la plupart des cancers, maladies de l’appareil digestif)

Nous avons tous certaines notions sur l’alimentation. Et surtout l’impression de mieux savoir que les autres. Et à chaque nouvelle étude scientifique, nous ne retenons que celles qui entretiennent notre comportement actuel

Face à des études scientifiques toutes contradictoires. Face à des industriels qui pour nourrir plus (plus vite, plus longtemps, plus loin…) font appel à des produits étranges pour donner du “gout” et conserver les aliments plus longtemps.

De quoi doit être composé le régime alimentaire d’un être humain ?

Et face à la prolifération de maladies de civilisation (cancer, Parkinson…) j’ai voulu comprendre…

  • dans quel état les aliments arrivaient dans  notre assiette,
  • comment un être humain doit-il se nourrir,
  • comment je pouvais être plus énergique,
  • comment m’empêcher de m’engraisser avec le temps,
  • comment éviter sur le long terme des maladies mortelles de civilisation.

J’avais toutes ces questions.

Mais je devais faire face à plusieurs barrages :

Barrière psychologique #1 : le bio.

J’ai toujours détesté ce mouvement bobo-bio. Une mode ? Je pensais naïvement que toute alimentation était à peu près équivalente. Que c’était les mêmes molécules… Et je faisais confiance à notre système d’approvisionnement, nos lois et nos institutions… Erreur.

Barrière psychologique #2 : changer ses habitudes.

Nos habitudes alimentaires nous façonnent. Et notre  environnement façonne nos habitudes. Même en connaissant les rouages pour se construire de bonnes habitudes, on se rend compte combien l’esprit humain est difficilement domptable. Il vaut mieux connaitre quelques astuces pour ne pas retourner dans sa zone de confort à vitesse  grand V. Car inconsciemment, je ne voulais pas changer mes habitudes… Erreur.

Barrière psychologique #3 : prendre un coach.

Cela suppose mettre son ego de côté. Et d’oser se dire : “ok, j’ai besoin d’aide, je ne sais pas tout”.  Je me suis tourné vers Benjamin Dariouch. Il me semblait le plus passionné, le plus “logique” et le plus intègre dans son approche. Apprendre tout seul ? … Erreur.

Décision prise. Je l’appelle par téléphone. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour décrypter ce que je mets dans mon corps et ne pas laisser des grands groupes décider pour moi.

Ce sera vendredi 15h. Le temps de voir la fin du défilé Agnes B., je rejoins Benjamin pour la séance…

1. Rendez-vous théorique

Benjamin me reçoit dans un salon de thé d’un grand hôtel parisien. On s’installe à une table. Il m’offre un guide pratique de nutrition de 39 pages. Puis m’explique pendant plus d’une heure l’histoire de la nourriture, les grands principes, sa pyramide alimentaire…

Du régime préhistorique – donc le régime alimentaire qui nous a façonné pendant des millions d’années – à l’industrialisation massive et à l’utilisation de pesticides. Il m’explique le changement des méthodes de préparation des 50 dernières années. Les enjeux des industriels et le rôle des lobbys. J’en ressors le cerveau retourné. Si vous saviez ce qu’on mange…

[unordered_list style=”tick”]

  • Comprendre l’historique de l’alimentation
  • Comment notre régime alimentaire nous a façonné depuis des centaines de milliers d’années
  • Les changements de régime alimentaire en 50 ans avec notre mode de vie, les pesticides, l’agriculture intensive…
  • Les règles de bases
  • Les 4 équilibres
  • Les différents types d’apports
  • Comment vieillir moins vite et éviter la prise de poids

[/unordered_list]

Il me parle de l’indice glycémique. Je n’en avais jamais entendu parler…

… Mais c’est important que vous compreniez.

L’indice glycémique (IG) mesure la capacité d’un aliment à faire monter le taux de glucose dans le sang. La plupart de nos aliments ont un IG trop élevé (plus rentable, plus facile à conserver dans les entrepôts…). Et cela provoque des hypoglycémies…

Lorsque l’IG est élevé notre corps ne consomme pas les lipides (graisse). C’est donc de la graisse qui viendra se stocker pour longtemps… De plus, c’est ce qui crée les fringales et baisse votre niveau d’énergie.

Bref… de manière générale plus l’indice glycémique est bas mieux c’est. Vous êtes plus énergique et vous consommez vos graisses.

Les industriels ont refusé d’indiquer l’indice glycémique sur les paquets sous prétexte que le consommateur ne comprendrait pas…

Je commence à mettre en pratique quelques principes donnés par Benjamin. Notamment sur les produits laitiers (en prendre 3/jour est une aberration monumentale). Mais ce n’est pas fini…

2. Rendez-vous en supermarché

Comme deux urbains bobo modernes, on se retrouve au Monoprix le plus proche de mon domicile. Bref… Benjamin s’arrête à chaque rayon. Aux fruits, ils m’indiquent l’importance de respecter les saisons (avec la liste des fruits/légumes et leurs saisons) et de comprendre leur couleurs ! De quels pays les choisir (certains pays adorent arroser aux pesticides…). Les céréales du petit-déjeuner. Celles de la journée. Les produits laitiers. Les légumes. Les viandes, les poissons, les huiles… Et m’explique pour chaque type de produits :

  • Quels ingrédients sélectionnés
  • Quels labels privilégiés
  • Quels sigles recherchés
  • Comment détecter les mauvaises “marques” et les fausses appellations marketing.

… en détaillant le pourquoi et le comment.

Benjamin m’impressionne par son savoir… Une encyclopédie !

Les hormones de croissance dans le lait de vache sont étudiées pour faire grossir un veau de 30kg à 180kg en 1 an…

On redécouvre des produits. Ca prend du temps au début : faire le tri, connaitre les bons produits… Maintenant, j’ai changé totalement mon panier moyen.

Vous ne ferez plus jamais les courses par hasard…

3. Rendez-vous en magasin Bio

Le troisième rendez-vous se fait dans le temple magique du bio. Je suis paumé… Jamais vu autant de produits “sans marque”. Aucun packaging.

On est dans le plus grand magasin bio de Paris (Bio c Bon, dans le 15ème)…

Benjamin m’explique tout. En s’arrêtant quasiment devant chaque produit. Saviez-vous que certains légumes, que nous consommions fréquemment il y a encore 60 ans, ont disparu de la circulation suite à l’industrialisation de l’alimentation (légumes difficilement stockable, pas rentable…) ?

Les 2/3 des pesticides et additifs chimiques n’ont pas subi de test approfondi sur leur impact sur la santé.

Ici on choisit ses céréales aux poids, directement dans des silos. On retrouve aussi des épices et des farines qui n’existent pas dans le circuit industriel.

  • Découvrir des nouvelles variétés d’aliments (plus nutritives, sans additif, sans sel…)
  • Découvrir de nouveaux produits (quinoa, baies de goji…)
  • Choisir des fruits sans pesticides
  • Choisir les meilleurs chocolats

[/unordered_list]

En faisant ces courses dans un magasin Bio, on se retrouve “obligé” à choisir des produits sains et à manger sainement. Piégez-vous. Faites vos courses dans un magasin bio. Vous aurez moins de risques d’acheter des produits à IG élevé par exemple…

 

4. Rendez-vous “questions/réponses”

Au Tea Corner de la rue Mandar, Benjamin répond à toutes mes questions. J’ai eu le temps en 2 semaines d’expérimenter son enseignement. Mais j’ai encore beaucoup d’interrogations.

Explosion des cancers : en 30 ans, nombre de cas de cancer du sein multiplié par 2,5. Cancer de la prostate multiplié par 8 !

Ils m’expliquent d’abord les différents types de cuisson (vapeur douce, étouffée, mijotée…). La température de four à ne pas dépasser et pourquoi…

  • Les modes de cuisson
  • Les compléments alimentaires
  • Les éléments pour avoir une belle peau
  • Et toutes les questions que j’avais notées depuis 2 semaines

Les croyances, mentalités et habitudes sont à retravailler. Cela englobe une grande partie du problème. Nos habitudes nous ont fait grandir loin de la nature (urbanisation, industrialisation, productivisme…). Nous devons réapprendre à connaitre ce que nous mangeons.

C’est d’ailleurs le souhait de Jamie Oliver (Award 2010 de la meilleure présentation du TED).

Bref… Beaucoup de questions.

D’ailleurs, je suis certain que nombreux d’entre vous se posent des questions sur la nutrition, l’alimentation, le bio… Vous voulez savoir ce que contiennent vos aliments. Comment ces produits sont cultivés. Avoir des réponses concrètes, évitez le blabla. (Benjamin est assez cash).

Êtes-vous intéressé par un séminaire GRATUIT “en ligne” avant les vacances sur l’alimentation avec Benjamin… et lui poser VOS questions en direct ?

conference Alexis

  • Vous voulez maigrir ? grossir ?
  • Connaitre quoi manger dès le petit-déjeuner ?
  • Quoi et comment manger pour être énergique ?
  • Comment manger sainement ?

Seriez-vous intéressé de poser VOS questions sur l’alimentation en direct à Benjamin Dariouch, expert en alimentation ?

 

…(vous pouvez aussi indiquer une question ou un thème de votre choix que nous traiterons pendant la conférence).

Et je vous tiens au courant…

EDIT Lien vers l’enregistrement de la conférence