On sait aujourd’hui que la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent (abandonnent ou pire n’essayent pas) se traduit principalement par des croyances et des habitudes de pensées différentes.

Je vais vous parler d’une en particulier.

Vous connaissez surement ces gens qui rejettent constamment la faute sur les autres ou sur un élément non-contrôlable ? Ces gens-là arriveront rarement au bout de leurs projets.

Pour certaines personnes, leur cerveau est “calibré” de manière à reporter la responsabilité sur les autres. Je veux bien avouer que c’est plus pratique. Mais au final, c’est une stratégie perdante.

Ces  moments, où nous cherchons un responsable à une situation, sont des instants précieux de remises en questions.

“c’est de ma faute, j’aurai pu faire plus attention, anticiper, prévoir, j’aurai dû faire ça…”

Avec les autres

Une des manières les plus efficaces d’évoluer, de mieux comprendre, de s’améliorer, c’est d’assumer sa part responsabilité et même un peu plus.

“Chacun de nous est responsable de tout devant tous.” Fiodor Dostoïevski

  • Vous travaillez trop  ?
  • Vous n’attirez que des femmes à problèmes ?
  • Vous n’êtes pas satisfait de votre corps ?

Vous êtes responsables de bien plus de choses que vous ne le croyez.

Evidemment. L’Homme a trouvé une parade face à sa responsabilité : les excuses. “Je n’ai pas le temps, c’est le destin, c’est à cause de…”

Dans le dernier podcast, Ludovic nous expliquait “c’est plus facile de se plaindre que de changer”. Mais en choisissant la facilité, vous avancerez rarement – contrairement au choix de la simplicité.

“Vous êtes le plus grand responsable de tout ce qui se passe dans votre vie.”

Les éléments non-contrôlables

Je vous cite maintenant, celui qui m’a inspiré cet article.

«C’est le fait d’un ignorant d’accuser les autres de ses propres échecs ; celui qui a commencé de s’instruire s’en accuse soi-même ; celui qui est instruit n’en accuse ni autrui ni soi-même.»
[ Epictète ] – Extrait du Manuel d’Epictète

Ça mérite quelques explications.

Epictète, philosophe grec, sait qu’il existe des évènements qui ne dépendent en rien de nous. Et celui qui est instruit – le sage – a mis toutes les dispositions de son côté pour réussir, cependant des évènements extérieurs qui échappent à son contrôle ont détourné ses plans.

Mais figurez-vous que nous contrôlons bien plus d’éléments qu’on ne le pense. Contrôler est un grand mot, mais nous jouons d’un effet sur toutes nos interactions. En effet, chaque acte, parole ou geste est une expression de ce que nous sommes. Et comme “les petits ruisseaux font les grandes rivières”, votre responsabilité est toujours en cause. L’effet papillon en est aussi une bonne illustration.

Exemple – La qualité de votre passe au foot :

Vous dribblez, un ami se démarque sur le côté droit, passe tendue, il manque légèrement son contrôle, se fait charger, il perd la balle, contre-attaque, but. Le stade le prend en grippe, vous n’en pensez pas moins. Vos autres coéquipiers lèvent les bras au ciel. Mais si vous lui aviez donné une balle un peu plus en profondeur, il aurait pu faire quelque chose de mieux. Le résultat aurait pu être différent.

Bien sûr, ce joueur porte plus de responsabilités, mais si vous souhaitez progresser, il va falloir être conscient de la vôtre et de ce que vous pourriez apporter de mieux la prochaine fois.

“Tout le monde porte une part de responsabilité avec soi, et bien prenez-en encore plus.”

A force d’être plus responsable, vous observerez la force et l’influence de certains gestes, de minimes paroles, des choses légères que l’on perçoit à peine, mais qui mises au bout du compte font la différence.

“Signes distinctifs de l’homme en progrès :  il ne blâme personne, ne loue personne, ne reproche rien à personne, n’accuse personne ;  il ne dit jamais rien qui tende à faire croire qu’il sait quelque chose ou qu’il est quelqu’un. En cas d’échec ou d’obstacle, il ne s’en prend qu’à soi-même.” Epictete.

Votre vie, votre job, le choix de vos amis, le fait que votre petite amie vous prenne la tête, que votre femme veuille vous quitter, que vous soyez pessimiste, malheureux, timide, inculte, trop gentil, méchant, colérique, nerveux…

“We are who we choose to be” – Will Smith

TOUT est de votre faute.  Et bien sûr le jour où vous réussirez, vous en serez encore le plus grand responsable !

BONUS – No excuses ! (en anglais)

crédit photo : impossible cool