Les cerveaux de la femme et de l’homme sont-ils différents ?

Je regardais la dernière de Zemmour.

Il était face à la féministe : Isabelle Alonso.

Au-delà de la discussion stéréotypée entre les 2, Eric Zemmour a cependant  fait une bonne remarque lorsqu’il a indiqué que la biologie jouait un rôle déterminant dans notre comportement.

Dans The Male Brain, Louann Brizendine, une femme, auteur notamment de “Les Secrets du cerveau féminin” (disponible en poche) nous explique cette fois : les secrets du cerveau masculin.

Les hommes et les femmes sont différents dès la conception. Les petites testicules génèrent déjà dans le ventre de maman de la testostérone qui va façonner son cerveau.

Voici 5 différences majeures entre un cerveau féminin et un cerveau masculin :

  1. Aire préoptique médian MPOA : Cette zone correspond à la recherche de sexe. 2,5 fois plus grosse chez l’homme.
  2. Jonction temporelle-pariétale TPJ : Pour trouver des solutions lors des interactions sociales. C’est plus actif chez l’homme qui reste moins longtemps dans l’empathie et cherche tout de suite une solution rapide.
  3. Noyau dorsal pré mamillaire DPN : La zone de la défense du territoire. Plus large chez les mâles humains que chez les femelles humaines. Cette zone permet de détecter ce qui pourrait attaquer ou venir sur notre territoire.
  4. Aire tegmentale ventrale VTA : Le centre de la motivation. Fabrique de la dopamine requise pour la motivation, les récompenses et initier l’action. Plus actif chez l’homme.
  5. Neurones mirroir : Sert pour l’empathie, à ressentir les émotions de l’autre. Plus gros et plus actif chez la femme.

Et oui…

La façon dont se construit notre cerveau n’est pas déterminée par hasard…

…et pas seulement par notre éducation.

La conception du cerveau se façonne avec les hormones. Lorsque le cerveau est stimulé par de la testostérone ou de l’oestrogène, cela active et désactive des gènes différents.

D’ailleurs face à problème qui engendre des émotions, la zone qui “cherche et résout les problèmes” se met en marche immédiatement chez l’homme. Alors que la femelle homo sapiens sa première réaction est d’être dans l’empathie.

Ceci explique de nombreux conflits dans les relations. Souvent, votre femelle ou celle que vous convoitez ne veut pas entendre vos conseils… Elle veut juste se plaindre être écoutée et sentir une connexion émotionnelle avec l’autre personne (car la femelle homo-sapiens n’a pas besoin de conseil, elle a toujours raison 😉

Nous sommes obsédés par la hiérarchie

Il suffit de voir les militaires ou les classements des championnats.

Notre but est d’être en haut de l’échelle sociale ou d’être ami avec ceux qui sont au plus haut.

Dès 2 ans, le cerveau d’un garçon le pousse à construire une domination physique et sociale. Les garçons passent plus de 65% de leurs temps à des jeux de compétion, contre 35% chez les filles.
D’ailleurs si des petites filles sont exposées à de la testostérone (du à une maladie), elles préféreront jouer aux petites voitures ! True story.

Comment devenir le mâle dominant de la cour de récré ?

Les scientifiques ont découvert que les enfants qui dominaient dans la cour de récré étaient ceux qui avaient le taux de testostérone le plus élevé.
Ils ont aussi démontré que les leaders ou les fameux “alpha male” ne sont pas forcément les plus forts

Par contre, les mâles dominants sont toujours ceux qui refusent de fuir face un conflit. [Weisfield 1987]

Pour devenir un caïd : filez booster votre testostérone !

Un cerveau d’un homme gay fonctionnerait comme celui d’une femme

Chaque cerveau est soit homme, soit femme.

Et il est même différent selon votre orientation sexuelle.

Le cerveau des hommes gays a plus de similitudes avec celui des femmes que celui d’un homme hétérosexuel. Tout ceci est démontré par de nombreuses études.

Comme c’est un sujet controversé, voici les sources : Swaab, 1990, 1995, 2009. Allen 92. Savic 2008. Levay 91. Kinnunen 2004,.Rashman 2005, 2008. Cependant les études seraient encore trop peu nombreuses pour tirer une conclusion. Pourtant les 9 études sur le sujet arrivent à la même conclusion.

Par exemple, dans les taches spatiales comme la navigation, les hommes hétérosexuels sont meilleurs que les gays et les femmes – qui eux sont à niveau égal. Étonnant.

Vous en pensez quoi ?