10 choses pour lesquelles j’ai de la colère

Je suis en colère.

J’ai de la rage.

Dr. John Sarno parle de la colère réprimée.

Sean aurait dit de moi « I think his fear is bigger than his anger ».

J’ai parlé avec un ami du livre du Dr. John Serno (le meilleur anti-douleur est votre cerveau) sur les douleurs physiques chroniques. Dr. John Serno est devenu connu pour faire disparaitre les maux de dos. Il y a même un documentaire sur lui qui s’appelle All The Rage, et on voit des stars de la TV américaine être dithyrambique sur son traitement.

Son traitement est basé sur le fait d’exprimer sa rage, sa colère. La colère envers son enfance, ses parents, la société, l’héritage de certains traits de notre personnalité…

Il se fait en lisant son livre chaque jour et écrire tous les jours sur les sentiments réprimés. Notamment la colère.  Plus on écrit mieux c’est.

Les résultats sont spectaculaires pour ceux qui ont des douleurs chroniques (tendinite, mal de dos…)

Et mon ami qui m’a parlé de ce livre m’a dit qu’en 2 jours il a eu des résultats incroyables. Et c’est toujours bien d’avoir quelqu’un dans son entourage, en plus des témoignages de gens et de personnes connus, qui ont eu des résultats.

Donc je me suis dit que j’allais me prêter au jeu. Car je réprime ma colère, je ne me mets jamais en colère, j’essaye de comprendre les autres mais j’ai de la colère en moi. Et même avec les différents stages et thérapies que j’ai pu faire, je pense que je dois en faire une pratique quotidienne.

Une vraie routine.

Alors voici 10 choses pour lesquelles j’ai de la rage 

1. La société

J’ai de la rage envers notre société qui nous pousse à accepter des métiers sans valeur ajoutée dans la gestion d’actifs, dans l’installation de logiciels, dans l’administration, dans le fait de contourner les lois pour gagner plus d’argent, dans le contrôle des autres, dans la création de lois…

Et tous ces métiers sont les plus rémunérateurs…

Alors que les métiers utiles de ceux qui font notre pays comme de faire du pain, distribuer des lettres, tout internet est basé sur des logiciels libres, les créateurs, les inventeurs… ceux là vont être moins rémunéré. 

2. Les experts en finance et les hommes politiques

Aucun d’entre eux ne parle de l’asymétrie spatiale et temporelle de la création monétaire.

Il suffit de rechercher 30 min pour comprendre que le plus gros problème de notre société est la manière dont est créé l’argent. Il y a plein de vidéos sur Youtube qui explique ça très bien.

Et surtout depuis quelques années il y aune solution qui s’appelle la Monnaie Libre et c’est français en plus. Basé sur la blockchain mais qui respecte la Théorie Relative de la Monnaie. Cette monnaie s’appelle la G1 (prononcé la june).

3. Contre les gens bornés du 1er tiers de conscience

Je suis en colère contre les gens du 1er tiers de conscience (voir Ken Wilber et théorie intégrale, ce sont les 95% des personnes de notre planète qui ne sont pas encore au niveau intégral). Ceux qui sont persuadé d’avoir raison dans leur vision du monde et qui n’acceptent pas les points de vue des autres. Je suis en colère de l’arrogance de leur ignorance.

4. Contre l’héritage de ma personnalité

Contre mon incapacité à m’exprimer clairement, à convaincre les gens.

Je suis en colère contre ma fatigue, ma non-capacité à appeler les gens et faire avancer les choses. Je suis en colère contre ma timidité et mon manque d’énergie. Je vois à quel point je suis drôle et que j’aime les gens et pourtant je n’ai pas l’énergie et j’ai trop de honte d’être moi et de culpabilité de mes comportements.

5. Contre le système monétaire

Je l’ai déjà dit mais ça m’exaspère que personne n’en parle et de voir tous ces experts de la finance parler d’inflation et récession et de croissance. Tous ces termes complètement désuets dès qu’on mettra en place une monnaie basée sur la Théorie Relative de la Monnaie. Et ne me dites pas qu’ils ne savent pas. Pourquoi je le sais moi et pas eux ?

Cela me met vraiment en colère. Car cela génère des centaines de milliers de personnes qui travaillent dans la finance pour un système désuet et injuste dans sa propre conception.

6. Contre les gens qui votent et qui regardent la TV

Je suis en colère contre les gens qui votent et qui croient ce qu’il y à la TV. L’autre jour mes parents m’ont dit qu’un médecin à la TV avait dit que le gluten c’était bien et qu’il en fallait un petit peu.

7. Contre les gens intelligents qui sont bêtes (les mêmes qu’en 6 en général)

C’est dur, car ils sont dans une position où je dois complètement changer leur vision du monde pour pouvoir faire comprendre une autre perspective. Mais je n’ai pas les capacités d’un sophiste pour bien parler.

8. Contre moi-même

En colère contre mon incapacité à mettre en oeuvre toutes mes idées. En colère contre ma volonté d’être approuvé par les autres, d’être vu comme intelligent. Je suis en colère contre ma recherche inconsciente d’être aimé et approuvé. En colère de me saboter pour voir si je serai aimé même si je ne réussis à rien. Serais-je aimé même si je ne suis pas premier, le meilleur ou que je ne rentre pas dans les standards de succès établis par mes parents ou ma culture ?

Je suis en colère d’accepter inconsciemment ce petit jeu de vouloir être accepté. 

9. Contre ma honte

Je suis en colère contre ma honte qui me limite. Qui m’a été transmise, inculqué et qui m’empêche d’être moi. Je suis en colère contre cette honte qui vient me limiter et me bloquer et me rappeler comme je suis petit et que j’ai des désirs malsains ou que je suis toxique.

En colère contre la culpabilité imposée par la société sur la masculinité toxique par exemple ou sur la honte imposée si on ne réussit pas dans tel ou tel domaine…

10. Contre mon incapacité à me mettre en colère

Je suis le plus en colère contre mon incapacité à me mettre en colère. Contre la peur d’être puissant. Je suis en colère contre cette volonté de rester petit et de ne pas faire mal aux autres par cette puissance que je peux sentir. Je suis en colère d’avoir tellement peur de me mettre en colère. Cette colère qui pourrait me permettre de me respecter et me faire respecter. Cette colère qui me ferait arrêter de vouloir plaire ou d’accepter des choses que je ne veux pas. 

Si j’étais capable de me mettre en colère j’aurais plus d’énergie, je pourrai dire ce que je pense, je pourrai m’imposer, mettre mes limites et être pleinement qui je suis.

Ce sont 10 choses pour lesquelles j’ai de la colère.

Et je vais l’exprimer chaque jour, de plus en plus. De mon côté dans mon propre journal.

Je vous invite à faire de même.

EDIT : Je relis cet article et je le trouve mal écrit. On dirait certains passage écrit par un enfant. Mais c’est tout le but de cet exercice. C’était juste de tout lâcher comme ça, notamment la colère de l’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *