Voyager en solo : augmenter votre confiance et améliorer vos compétences relationnelles

Ceci est un article de Fabrice Dubesset. Avant de débuter, j’aimerais insister sur l’intérêt de partir seul. C’est dans ces conditions que vous allez grandir et trouver les ressources en vous pour vous développer. Je suis parti en solo 2 ans 1/2 à l’étranger dans 3 pays différents ces dernières années, je ne peux que vous conseiller la lecture de cet article et appliquer les conseils qui s’y trouveront. – Alexis

Fabrice Dubesset

Les charmes secrets des longs voyages solos !

Blogueur voyage et digital nomade, Fabrice Dubesset est l’auteur du blog voyage Instinct Voyageur et du blog Prendre l’avion.

Auteur du guide a.t.i.p.i.c. sur la sécurité en voyage, il vient de sortir son deuxième guide : « Voyager avec 20€ par jour ! » Ou partez + souvent, + longtemps, – cher ! ».

Vous connaissez tous ce fameux adage : « les voyages forment la jeunesse ! ». Qui ne l’a pas entendu un jour ? Pour ma part, j’en ai un autre : « les longs voyages solos forment un homme ! ».

Celui-ci est aussi très vrai !

Cela fait près de 15 ans que je voyage autour du monde. J’ai notamment fait plusieurs expatriations sur plusieurs continents et plusieurs voyages au long cours.

Un voyage au long cours ? C’est un terme qui désigne un voyage de plusieurs mois.

La plupart du temps, j’ai voyagé seul, ou plutôt je suis parti seul. En effet, je ne suis jamais resté seul très longtemps sur la route.

Ces voyages m’ont appris beaucoup, c’est une école de la vie. Voici pourquoi !.

La multiplication des rencontres

Cela peut sembler paradoxal à beaucoup de ceux qui n’ont jamais tenté l’expérience, mais oui, le voyageur ne reste jamais longtemps seul.

Pourquoi ? Simplement, car les gens vont davantage vers les personnes solos. Et de votre côté, vous allez davantage vers les autres. Vous y êtes un peu obligé finalement. L’homme est un animal social. A un moment ou à un autre, nous avons besoin d’interactions sociales. Si vous voyagez en groupe ou à deux, l’envie d’aller vers les autres est bien moins présente. Et les autres auront bien moins envie de venir vers vous.

Voyager seul permet de faire plus de rencontres. Et souvent ces rencontres sont fortes.

Un remède à la timidité

De plus, le voyage solo est un excellent moyen de combattre votre timidité. Je connais un ami que le voyage d’un an autour du monde a transformé. Il s’est fait violence pour franchir le pas et dépasser sa zone de confort, bien lui en a pris !

Il est revenu bien plus à l’aise avec les autres et avec lui. Et plus bavard également !

Laissez tomber les coachs à deux francs, partez à l’autre bout du monde, cela sera plus efficace et vous y prendrez plus de plaisir !

Liberté, je t’aime !

Voyager de longs mois en indépendant, c’est une grande liberté. Il faut en général deux ou trois mois pour vraiment ressentir cette sensation. En effet, il faut un certain temps pour s’éloigner de notre fonctionnement habituel. Sortir du mur de notre société, telle une brique, n’est pas aussi rapide que cela.

Si vous voyagez seul, cette liberté est multipliée par deux ! Pas de compromis à faire, vous allez où vous voulez quand vous voulez ! C’est la liberté XLL ! Croyez-moi, on s’y habitue facilement !

Un moment face à vous-même

Bien se connaître est à mon sens une des choses les plus importantes dans une vie. Et nous n’avons jamais fini d’en apprendre sur nous. Un long voyage solo permet d’appendre beaucoup sur soi, c’est un accélérateur à ce niveau !

C’est loin d’être du temps perdu comme pourraient le penser les productifs bien-pensants drogués à la rentabilité sans fin.

Se retrouver seul est encore plus enrichissant au sein d’environnement étranger. C’est là que nous apprenons le plus sur nous. Plus le milieu est difficile, plus l’expérience est enrichissante. J’ai passé 16 mois à Lagos au Nigéria. Au début, ce fut une expérience difficile. Mais par la suite, je me suis vite aperçu de la chance que j’avais été d’être là. Ce séjour m’a beaucoup apporté et m’a permis de mieux me connaitre.

Ce fut la même chose lors de ma traversée solo de l’Afrique de l’Ouest en moto.

Lors des moments sans rencontres, le voyageur solitaire peut en profiter pour lire, tenir un journal de bord…ou un blog. Si vous êtes d’une nature contemplative et que vous avez la fibre artistique, vous aimerez ces moments !

Ces périodes permettent aussi de se recentrer sur ses priorités. Ou de s’en découvrir de nouvelles !

De la confiance en vous !

Vous avez été capable de voyager sans problème dans des contrées réputées peu sûr ? Vous vous êtes débrouillé comme un chef dans des pays du bout du monde ?

Vous avez su faire face aux petits problèmes qui peuvent surgir sur la route ? Tout c’est déroulé comme sur des roulettes ? Franchement, vous n’avez pas pris quelques kilos de confiance en vous ? Voilà un autre avantage que vous retirerez de ce type de voyage.

Pour ma part, si j’avais attendu que l’on m’accompagne pour voyager, je n’aurais sans doute jamais fait tous ces voyages. Dans la vie, il ne faut pas attendre les autres.

Et avec quel argent ?

La question de l’argent est souvent un prétexte pour ne pas franchir le pas. Il est rassurant de partir vers l’inconnu avec une grosse somme sous le bras; c’est humain. Cependant, une bonne planification du budget avant le départ est tout aussi rassurante et permet de se projeter dans son voyage.

Il ne faut pas beaucoup d’argent pour voyager autour du monde ; bien moins que ce que la majorité des personnes pense. Sur les routes, j’ai rencontré des personnes qui voyageaient avec très peu de moyens. Vraiment. En fait, vous rencontrerez toujours un voyageur dépensant moins que vous !

L’une des choses que le voyage et les rencontres m’ont appris, c’est que l’argent est une notion très relative : plus vous en possédez, plus vous en dépensez.

Si vous voulez vraiment découvrir le monde, même avec peu d’argent, vous trouverez le moyen de le faire. Vous vous adapterez. Vous voyagerez, soit en réduisant vos dépenses en voyage, soit en travaillant en voyageant, soit en choisissant des destinations moins chères. Ce n’est pas l’argent le plus important, mais la motivation et la débrouillardise. Vraiment, tout est possible !

J’ai l’habitude de voyager budget en mode routard. Voyager avec très peu d’argent, oui c’est possible !

C’est ce que je démontre dans mon dernier guide pratique « Voyager avec 20€ par jour ! ». Cet ouvrage concentre une synthèse de toutes les possibilités, aides, moyens et trucs pour voyager pas cher.

L’information est à la base de toutes les décisions dans la vie. Encore faut-il détenir cette information. Beaucoup de gens n’ont pas conscience de toutes les possibilités qui existent pour voyager autour du monde pour un coût modique.

La question est de détenir ce savoir qui peut changer bien des choses dans votre vie.

Concernant les richesses d’un long voyage solo, vous avez sous les yeux une bonne première approche je pense. A vous de jouer !

Vous ne trouvez jamais personne pour vous accompagner dans vos voyages ? J’espère vous avoir convaincu que ceci est une chance pour vous, foncez !

- Fabrice Dubesset




Vous avez apprécié ce contenu ? Peut-être que vous aimeriez en avoir plus et faire partie d'un club unique ?

Le Club Nouvel Homme est gratuit et en plus des conseils de développement personnel d'Alexis Santin, vous recevrez 3 livrets de formation dont le challenge 15 jours pour devenir un Nouvel Homme :

Commentaires

  1. Jacques a écrit

    Salut Alexis et merci pour tout ce que tu fais. Je suis maintenant un lecteur assidu de tous tes billets. Il n’y a pas très longtemps que je connais ton blog et franchement il m’aurait bien aidé plus jeune.

    Ce post sur les voyages en solo m’a interpelé, depuis le temps que je rêve de voyager. Je me suis toujours trouvé des excuses pour ne pas faire le pas… Aujourd’hui je suis motivé plus que jamais. Mais pour voyager en solo cela va être compliqué.

    En effet j’ai une femme et un enfant de trois mois, je ne peux pas me permettre de les laisser seuls. Elle n’est pas très attirée par les voyages. De mon côté, je veux tout faire pour développer mon anglais, qui je pense m’aiderait beaucoup au niveau professionnel. Aussi je pense que ça serait bénéfique pour mon enfant de voir d’autres cultures pour qu’il soit, plus tard, plus large d’esprit.

    Tout de même, quelles seraient les solutions, les pistes à privlégier pour partir une année dans un pays étranger anglophone et assurer ma famille d’une vie tranquille ? Et quels arguments pour ma femme (lol) ? Ma femme ne parle pas un mot d’anglais.

    Merci d’avance pour ta réponse.

    • a écrit

      Bonjour Jaques,

      Tu as tout à fait raison quand aux bénéfices pour un enfant! Justement, j’en parle aujourd’hui dans un article sur mon blog!:-)

      Ensuite, je pense qu’il faut commencer petit à petit. Pourquoi ne pas partir seul deux semaines?

      Les solutions? Décrocher un poste d’expat, mais cela est rare. Ensuite, il y a d’autres pistes. il y a une section « voyage et travail » dans mon guide à ce propos. Tu travailles dans quoi?

      Quels arguments? Tu peux lui faire lire cet article ou mon blog (Le Manifeste du Voyageur que j’offre), je pense que cela sera un bon début:-).

  2. a écrit

    Pour l’avoir testé, voyager seul permet vraiment de se retrouver seul avec soi même. On change de rythme de vie, on voit apparaitre de nouvelles idées… Pour moi, voyager seul est un des meilleurs moyens pour stimuler la créativité!

  3. a écrit

    Merci Alexis pour l’article.

    Excellent Fabrice, je reconnais là une des questions que je t’avais posé, mais bien plus détaillée dans la réponse. Et tu sais quoi ? Tu commencerais presque à me convaincre de partir, là ;)

  4. loic a écrit

    Salut fabrice, sincèrement merci pour ce que tu fait! moi meme j’ai toujours revais de voyager,ayant une vie qui ne me convient plus du tout et que je n’ai pas spécialement d’attache,(j’ai 25ans) je pense partir au moins une année ou deux tres loin d’ici ce qui me ferra le plus grand bien car je manque terriblement d’assurance et de confiance en moi, tout m’énerve, je sature, est ce depuis des années maintenant.C’est un vrai challenge pour moi mais terriblement necessaire. Mais a vrai dire mon seul soucis pour partir c’est mon niveau d’anglais qui est proche du zéro,qu en pense tu?? faut il que je prenne des courts avant de me lancer?? un grand merci a toi

    • a écrit

      Franchement, l’anglais est un faut problème. J’imagine que tu dois avoir le niveau lycée comme beaucoup?
      C’est suffisant pour se débrouiller, crois-moi!
      Et tu apprendras vite une fois sur place!

      Fonces! Tu peux commencer par partir 3 mois aussi, c’est déjà une sacrée expérience!

  5. loic a écrit

    Merci de ta reponse super rapide fabrice! oui j’ai vraiment un petit niveau a peine lycée, vu que sa fait longtemps que je n’ai pas pratiqué! moi c’est plutot l’espagnol mais je veut apprendre l’anglais! Bon bein je vais foncé alors ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>