Préparez-vous… chaque jour

Cassius Clay à l’entrainement

Une course de 10 sec, une présentation de 10 min, un entretien d’1h…

Êtes-vous prêt ?

Certains jours, c’est comme si l’univers conspirait contre vous pour vous empêcher d’atteindre vos objectifs.

Mais vous devez être prêt.

Bob Bowman, le coach du nageur aux 18 médailles d’or olympiques Michael Phelps, l’obligeait à nager avec ses lunettes remplies d’eau.

Si vous avez déjà nagé avec des lunettes qui se remplissent d’eau, vous savez que c’est l’horreur. Vous stoppez tout, vous paniquez, vous cherchez le bord…

Pekin, 2008. Finale olympique, Phelps plonge, ses lunettes se remplissent d’eau… Il était préparé à cette situation.

« Je n’ai pas paniqué, je savais combien de poussées il me restait à faire pour toucher le mur ».

Aveuglé, il  remporte une nouvelle médaille d’or.

Voir vos obstacles comme une façon d’être plus fort

Si vous vous effondrez devant chaque obstacle, si vous commencez à vous plaindre, si vous renoncez parce que c’est « trop dur » alors il ne se passera jamais rien pour vous. Vous n’aurez jamais le contrôle que vous souhaitez dans votre vie, vous serez incapable de dépasser vos limites et d’atteindre vos objectifs.

Par contre si vous vous préparez chaque jour, si vous avez ces petites habitudes qui vous renforcent quotidiennement physiquement, émotionnellement et intellectuellement, alors lorsqu’un obstacle surviendra vous le prendrez comme une bénédiction d’aller encore plus haut. Vous serez alors capable d’avoir cette influence, de rester motivé et d’accomplir vos projets.

Vous savez il existe 3 niveaux de gratification auxquels vous pouvez voir vos activités.

Prenez l’exemple de la nourriture et comparez de vous-même des chips à un brocoli frais cultivé sans les fameux produits « phytosanitaires » (sic).

Gratification immédiate : la TV, la malbouffe.

Le gout, est-ce que c’est bon ?

Gratification différée : La lecture, Brocoli, le sport…

Est-ce que je vais me sentir bien dans 2h?
Est-ce ça va me donner de l’énergie pour être au top physiquement, émotionnellement et intellectuellement ?

Gratification à très long terme : régime paléolithique, bonne hygiène de vie, s’éloigner des ondes électromagnétiques…

Est-ce que dans 20 ans, je pourrai me dire « heureusement que j’avais cette hygiène de vie »  ?

Les 3 éléments indispensables de la préparation

Arthur Ashe – premier noir à remporter un Grand Chelem

La préparation se trouve dans la formation (10%)

C’est l’investissement intellectuel.

Etudier les meilleurs, s’en inspirer et appliquer leurs conseils.

  • Mon coach. Ma source d’inspiration, mon modèle…  Qui peut m’aider ?
  • Ma nouvelle habitude. Quel comportement je dois adopter quotidiennement pour avoir le résultat désiré ?
  • Mon plan d’action. Quelles sont les étapes ?

La préparation se trouve dans la répétition (80%)

C’est l’investissement physique.

La préparation ce n’est pas que la lecture ou de la recherche. C’est surtout de l’action et de la répétition.

  • Michael Phelps nage 12 km/jour
  • Stephen King écrit 2000 mots/jour
  • Rafael Nadal fait le même exercice encore et encore :

Votre nouveau comportement devient une habitude. C’est le « nouveau vous. »

La préparation se trouve dans l’amélioration (10%)

C’est l’investissement émotionnel.

  • Le retour d’expérience personnelle. Et ce que vous êtes capable d’en tirer.
    Si vous passez simplement 2 minutes/jour à vous demander ce que vous avez appris aujourd’hui et comment vous allez changer votre comportement à partir de maintenant : vous allez progresser à une vitesse vertigineuse.
  • Le regard extérieur. Qui peut me donner son avis sur ma situation ? Qui peut m’aider à m’améliorer ?

Être capable de définir le comportement spécifique à modifier est votre plus gros levier d’amélioration.

Comment je peux mieux faire la prochaine fois ?

La préparation est une des clés de la confiance en soi. Et vous devez être prêt à chaque instant. Être constant dans votre effort.

« 10% de recherche, 80% de répétition, 10% d’amélioration » - Cliquez-ici pour tweeter

Ces 3 éléments sont indispensables.

A vous maintenant

  • Identifier lequel de ces 3 éléments vous devez développer.
    Vous passez trop de temps dans la recherche ? Ou alors dans l’optimisation, mais pas assez dans la pratique ?
  • Instaurer vos nouveaux rituels.
    Vos habitudes vous renforcent physiquement ? mentalement ? Que devez-vous faire chaque jour pour atteindre votre objectif ?
  • Chaque jour faire un petit pas en avant.
    Est-ce que vous êtes capable d’avoir des petites victoires chaque jour ?

Instaurez vos rituels. Créez des habitudes qui durent.

Préparez-vous chaque jour et dès maintenant. Car dans 10 ans, vous regretterez de ne pas avoir commencé aujourd’hui.

- Alexis

 




Vous avez apprécié ce contenu ? Peut-être que vous aimeriez en avoir plus et faire partie d'un club unique ?

Le Club Nouvel Homme est gratuit et en plus des conseils de développement personnel d'Alexis Milano, vous recevrez 3 livrets de formation dont le challenge 15 jours pour devenir un Nouvel Homme :

Commentaires

    • a écrit

      Elles dépendent de tes objectifs.

      Ca peut-être :
      - Lire 30 min/jour
      - Ecrire 30min/jour
      - Courir 30min/jour

      Tu dois aussi éliminer ce qui t’empêchent d’avoir une vie saine (TV, malbouffe…)

      Quel est ton objectif par exemple ?

  1. Paul a écrit

    Merci, Alexis, pour ce nouvel article.
    On est encore dans cet essentiel de l’action répétée.
    On y revient toujours et ton papier le rappelle encore.
    Trop de temps passé à se dire « Demain, j’arrête, j’agis, je prends la mer, je lève les voiles! »
    Trop de temps passé à lire, à se réfugier dans un trop plein d’infos sur la mer, la structure d’un bateau, la navigation, la nage, les courants et marées…
    Trop de temps passé à retourner au port à la moindre avarie, au moindre effort à donner contre un vent contraire…

    Avoir son cap, lancer sa barque, tenir bon, ajuster son gouvernail.

    « Celui qui attend que tout danger soit écarté pour mettre les voiles, ne prendra jamais la mer. » Thomas Fuller.

  2. Youssef a écrit

    Salut Alexis, je suis totalement d’accord avec ce que vous venez d’écrire dans cet article, personnelement j’avais des difficultés à agir, à passer à l’action, parfois je lisais bcp d’articles, de livres… qui nous donnent quelques conseils, astuces pour mieux agir mais j’éprouvais des difficultés à concrétiser toutes ces techniques, mais à force de répéter mentalement que je dois agir le plus tôt possible et que je ne peux pas progresser seulement en lisant quelques articles et livres en développement personnel sans un programme qui me permet d’appliquer et d’agir, c’est à ce moment que j’ai décidé de créer de nouvelles habitudes et de les pratiquer au quotidien. Alors, j’ai décidé chaque matin de faire quelques exercices physiques et d’écouter après des cours de français pour amèliorer mon niveau tout en prenant mon petit déjeuner, l’après-midi, j’ai décidé d’ améliorer aussi mon niveau de français au niveau écrit et j’ai commencé à travailler sur le résumé, le compte rendu et la synthèse et le soir avant de me coucher, je dois lire un nombre de pages, tout d’abord j’ai commencé par 5 puis 10 et ainsi de suite. j’ai pratiqué ce programme pendant un mois et tous les jours et j’ai senti un progrès remarquable grace à la répétition, toutes mes habitudes deviennent automatique. Maintenant, je parle et j’écris sans même y réffléchir et ça devient automatique. Encore un fois, je vous remercie et je vous souhaite une bonne continuation.

    • a écrit

      Bonjour Youssef,

      Tu écris très bien, on voit que tu as progressé.

      Notamment, grâce aux bonnes habitudes que tu as créées.

      A bientôt,

      - Alexis

      P.S : Pour t’améliorer encore, n’hésite pas à faire des paragraphes et sauter à la ligne ;)

  3. a écrit

    Bonjour Alexis,

    J’adore ce message: “10% de recherche, 80% de répétition, 10% d’amélioration”

    Je vais l’imprimer en gros, il résume assez bien toute méthode pour atteindre ses objectifs. Par de recettes miracles, ce que beaucoup de personnes redoutent bien sûr ce sont les « 80% de répétition ».

    Merci beaucoup pour ce franc parler et cet article qui représente un bel encouragement à la persévérance…

  4. a écrit

    Ah là, Alexis tu m’épates !

    Je connais bien l’histoire de Michael Phelps, car j’avais beaucoup recherché comment il avait pu devenir un tel champion pour mon livre « Réveillez votre génie » mais, l’anecdote sur les goggles remplies d’eau, je ne la connaissais pas. :)

    Sacré Bob Bowman ! D’un talent brut, il a fait un formidable champion. Et pour te prouver que c’est vraiment un grand coach – si on en doutait encore – savais-tu que les deux soeurs aînées de Phelps étaient meilleures que lui dans leur jeunesse ? Pourtant, on n’en a jamais entendu parler… pourquoi ?

    Je l’explique dans le livre mais en gros, ce que tu dis, avec tes 10% – 80% – 10%, est exactement le système qui leur a manqué. ;)

    PS : On n’ose pas imaginer les soeurs Phelps meilleures que Michael. Le bassin olympique aurait été d’un ennui…

  5. Swan a écrit

    Salut Alexi

    Je tenais simplement à te remercier de nous offrir un tel blog. Cela fait bien 1 an que je te suis, et je prend toujours autant plaisir à lire tes articles et autres conseils.

    Ayant aussi mes objectifs  » comme tous sur visitant ton blog « , je prend de plus en plus conscience chaques jours, des exercices de répétitions. Bien sûre, comme tous, j’ai aussi mes moment difficiles. et refusant de laisser tomber les bras, je peux te garantir qu’a chaque nouvel article que tu postes, tu me remet un bon coup de pied de motivation.

    Vraiment, continu de faire ce que tu fais, car en plus d’être une belle passion, je peux t’assurer que tu la fais bien.

    Voilà, c’était mon coup de coeur de la journée ;)

    Je te souhaite une excellente journée et que du bon pour la suite.

    Swan,
    un de tes fidèles visiteurs

  6. veiltardi a écrit

    Salut Alexis !

    Ton article m’a fait réaliser que j’étais dans une impasse.

    Je m’explique : cette année scolaire est importante pour moi, je veux obtenir mon diplôme.
    Le rythme est intense.
    En me basant sur tes précédents articles, j’avais tout planifié cet été : les bonnes habitudes à mettre en place, l’objectif, les moyens d’y arriver …
    Je savais que je n’avais pas le niveau scolaire pour arriver le premier jour et m’y mettre à 100% (comprendre : travailler 5 heures par jour et me contenter de 6h de sommeil).
    J’ai donc décidé d’y aller petit à petit et de ne pas me traumatiser : de m’accorder des pauses, de ne pas m’exténuer en deux mois. De garder des forces, en résumé.

    Cela à plutôt bien marché puisque jusqu’à maintenant ça se passe plutôt bien.

    Mais je vois un problème poindre : cette politique de « je travaille, quand je n’en peux plus, je pousse encore 10 min et j’arrête » s’est muée en « si j’ai pas envie, alors je ne fais pas ».

    Je me suis rendu compte cet après midi que je ne savais plus faire d’effort, que je ne savais plus me forcer à me concentrer.
    En gros, j’ouvre mes bouquins, si je peux comprendre sans réfléchir (sans faire trop d’efforts), je le fais, sinon je ne fais rien.

    Ma question est donc la suivante :
    Sachant que j’ai atteint mes limites (il me faudrait 2 semaines de farniente la), comment remettre en place l’habitude de bosser le week-end au moins 5 heures par jour ?
    Comment dépasser mes limites sans atteindre le point de rupture où je craquerai et où j’abandonnerai tout (ça m’est déjà arrivé) ?

    En gros, comment reprendre en douceur ? J’ai déjà essayé de bloquer 10 minutes mais au bout de 10 minutes, j’abandonne. Le pire c’est que si je me fais violence pour me dépasser, je passe ensuite une heure devant la télé, ou l’ordi à me flinguer la cervelle. C’est comme se bourrer la gueule parce qu’on n’en peut plus. J’sais pas si tu vois ce que je veux dire.

    Voilà. J’espère que tu verras ce message, c’est très important pour moi.

    En attendant, je te souhaite de continuer sur ta lancée de succès (cf ton article sur le tennis ;)

    • a écrit

      Pour reprendre en douceur, je vois plusieurs points :

      Replanifier – généralement, ça motive.
      Tu dois être clair sur le résultat que tu veux obtenir quand tu t’assieds pour réviser.

      L’ambiguiété est notre ennemi.

      Eliminer les distractions : rends l’accès difficile à ta TV ou ordi. Débranche le cable de réception, débranche le câble électrique. Tu réfléchiras à 2 fois avant d’allumer instinctivement ta TV.

      Donc, élimine les distractions et donne toi un but, un objectif, un « pourquoi » quand tu t’assieds pour réviser.

      - Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>