Earthing – Connectez-vous à la terre : peut-être la découverte la plus importante pour votre santé

« C’est la nature qui guérit les malades.» Hippocrate, plus grand médecin de l’Antiquité.

Ce que je vais vous présenter est une révolution.

Il y a quelques semaines, je cherchais des chaussures de courses minimalistes et je suis tombé sur ce projet sur Kickstarter : EartRunner Shoes.

En plus d’être des sandales de running, elles vous permettent d’être connecté avec la terre. Connecté avec la terre ? Et alors ?

Intrigué par le sujet – lorsque j’ai débuté à courir pieds nus j’avais noté cette sensation d’être connecté – j’ai commencé par faire mes recherches. J’ai donc contacté le responsable du projet EarthRunner.

C’est là qu’a débuté ma découverte du Earthing. C’est le terme utilisé en anglais pour être connecté à la terre (comme votre plaque de cuisson, frigo ou ordinateur). Je vais donc vous résumer le livre phare sur le sujet et vous donner les étapes pour être en meilleure santé.

Et vous allez voir que les bienfaits d’être connecté avec la terre collent parfaitement avec la citation d’Hippocrate.

Nous sommes totalement déconnectés de la nature aujourd’hui

Beaucoup de gens décrivent cette sensation de bien-être lorsqu’il marche pieds nus. Les histoires et les recherches qui sont décrites dans le livre Earthing : The Most important health discovery ever ? révèlent la science derrière cette sensation de bien-être. Ce livre montre aussi que le Earthing est le maillon manquant pour être en bonne santé. Nous savons qu’il faut faire de l’exercice et manger sainement, mais être connecté avec la terre est certainement le maillon manquant. Il permet d’améliorer de façon spectaculaire les défis de la médecine d’aujourd’hui : insomnie, douleurs chroniques, fatigue, stress, anxiété et vieillissement prématuré.

Je vous parlais récemment de l’espérance de vie en bonne santé. Cet indicateur est en baisse depuis 2006. Vous vivrez plus longtemps mais moins bonne santé.

En résumé, le fait d’être connecté à la terre restaure et maintient l’état électrique naturel du corps humain et favorise une santé optimale au quotidien. Le bénéfice ultime d’être connecté avec la terre c’est son pouvoir anti-inflammatoire et antioxydant.

Vous avez déjà ressenti cette sensation de bien-être en marchant pieds nus ? Vous vous êtes senti revitalisé ?

S’exposer au soleil vous donne un nutriment essentiel : la vitamine D. C’est extrêmement important pour votre bonne humeur notamment ou votre testostérone. Se connecter à la terre vous donne les « nutriments électriques » sous forment d’électrons. C’est la vitamine G. G pour Ground – sol en anglais. Vous avez besoin de vitamine D et G.

Les bénéfices d’être connecté à la terre – Earthing

Les études ont présenté les bienfaits de la reconnexion à la terre :

  • Elimine les troubles inflammatoires
  • Réduit ou élimine les douleurs chroniques
  • Améliore la qualité du sommeil
  • Augmente le niveau d’énergie
  • Réduit le stress
  • Normalise le rythme biologique du corps
  • Fluidifie le sang et améliore la tension et le flux sanguin
  • Soulage la tension musculaire et les maux de tête
  • Diminue les symptômes hormonaux et menstruels
  • Accélère fortement la guérison et limite la formation des escarres
  • Réduit le Jetlag (décalage horaire)
  • Accélère la récupération après les efforts

Earthing  :

Notre pied, zone riche de 1300 terminaisons nerveuses – la plus riche de tout le corps, touche rarement le sol. On porte des chaussures avec des semelles synthétiques. Nous dormons sur des lits surrévelevés et déconnectés de la terre. La plupart d’entre nous vivent déconnectés de la surface de la Terre et 24h/24.

C’est quoi le Earthing ?

Pendant plus de 10 ans, des milliers d’hommes, de femmes, d’enfants et d’athlètes ont incorporé le Earthing dans leur vie de tous les jours. Les résultats sont documentés et extraordinaires.

Pieds nus dans la nature

Ce n’est pas être électrocuté. C’est simplement que votre corps est imprégné d’électrons chargés négativement présents abondamment sur la surface de la Terre. Votre corps se met au même potentiel que la terre. Vous allez ressentir un sentiment de bien-être – et assez rapidement. Le degré d’amélioration varie selon les personnes. Quand vous arrêtez d’être connecté avec la terre, les symptômes reviennent doucement.

Si vous laissez une vache sur un sol isolé de la terre elle a souvent froid. Mettez la même vache dans un champ et dans les mêmes conditions climatiques et elle va très bien. Elle peut dormir dehors. Les poulets ne tombent pas malades à l’air libre. Vous les mettez dans des cages et vous devez les gaver d’antibiotiques.

Les animaux domestiques aussi souffrent de ce mal. Les vétérinaires sont très occupés. Mais dans la nature sauvage, les animaux sont en bonne santé. A noter, les pattes des animaux, tout comme le pied de l’homme, sont très denses en terminaisons nerveuses.

Inspirez-vous de la vie sauvage.

« Le meilleur médecin est la nature : elle guérit les trois quarts des maladies et ne dit jamais de mal de ses confrères. » – Louis Pasteur

Pendant des milliers d’années, bien sûr, nous avons vécu la plupart du temps pieds nus en contact avec la Terre. Nous avons été naturellement mis à la terre. Pourtant, les scientifiques n’ont pas remarqué que la vie moderne implique une déconnexion avec la Terre, et donc avec son pouvoir de stabilisation de l’énergie électrique. Nous perdons une ressource naturelle pour l’organisme et cette perte affaiblir le système immunitaire.

Se connecter à la terre – Image Navoti.

La Terre la plus grande source d’antioxydant

Ce qui est clair c’est qu’aujourd’hui notre système immunitaire est submergé. Les suspects sont généralement : mauvais régime alimentaire, pollution de l’air, obésité, manque d’activité physique. Mais un autre suspect de poids, sous notre nez, ou plutôt sous nos pieds, est à rajouter à la liste : la perte de notre connexion avec la terre et le manque d’électron que cela produit.

Les électrons traversent notre corps et ils maintiennent notre potentiel électrique égale à celui de la terre. Tout comme n’importe quel équipement électrique standard a besoin d’être connecté à la terre pour fonctionner correctement. Votre corps a besoin de cette connexion pour fonctionner correctement.

Aujourdhui, notre corps a un surnombre de radicaux libres (chargé positivement).

La cause principale : nous ne sommes plus « connecté » avec la terre naturellement chargée négativement.

Inflammation chronique = déficience d’électrons

Les inflammations viennent sous 2 formes : aiguë ou chronique. Les inflammations aiguës, c’est normal. C’est une réponse saine de notre organisme suite à une agression.

Mais les inflammations chroniques : vous n’en voulez pas. C’est comme si votre corps vous attaquait, continuellement en oxydant des tissus sains. Le système immunitaire fonctionne à bloc et envoie trop de globules blancs ce qui produit trop de radicaux libres. Ce phénomène explique pourquoi les radicaux libres ont une si mauvaise réputation et pour les scientifiques sont unanimes pour affirmer que les radicaux libres sont à bases des maladies chroniques et du vieillissement prématuré.

Les électrons libres attirent les radicaux libres 

A chaque fois que vous mettez 2 objets conducteurs en contact – vos pieds et la terre par exemple – les électrons vont se déplacer de l’endroit où ils abondent à l’endroit où il y en a le moins. Les électrons sont les charges électriques négatives les plus petites. Et il est connu que les charges négatives (électrons) sont attirées par les charges positives (radicaux libres). En connectant votre corps à la terre cela permet à votre corps d’être chargé d’électrons libres. L’excès de radicaux libres (chargés positivement) se connecte alors avec les électrons libres – ce qui réduit le pouvoir oxydant et l’inflammation.

Pieds nus dans la nature – Audrey

Les résultats des études montrent que la reconnexion avec la terre permet de réduire et prévenir des inflammations chroniques et d’accélérer la récupération due à la fatigue ou à des blessures mineures.

Témoignages du Earthing

Les témoignages sont très nombreux. Tapez « earthing testimonial » dans Google et vous verrez.

Une équipe américaine du Tour de France en 2003, 2005 et 2007 a utilisé le Earthing. Les coureurs ont affirmé avoir un meilleur sommeil, tombé moins malade, quasiment aucune tendinite et une meilleure récupération.

Les athlètes – nageurs, joueurs NFL, triathlètes (Chris Lieto)… – se connectent maintenant à la terre.

De nombreux hommes témoignent avoir de meilleures érections lorsqu’ils dorment connecté. Cela est surement du à l’amélioration de la circulation sanguine.

Les gens qui se connectent à la terre témoignent se sentir beaucoup mieux dans les 20 minutes. Que ce soit en marchant pieds nus ou en utilisant un système de connexion à la terre.

Les recherches montrent un changement physiologique dans les 30 minutes.

Avant/Après : Effet du Earthing sur le sang en 40 minutes – Fluidifie le sang

« J’ai remarqué que j’arrêtais de claquer ma mâchoire la nuit. »

« Je digère mieux »

« J’ai moins d’allergies »

« Plus relaxé »

« Je m’endors plus facilement »

« Moins mal à la nuque »

« Je n’ai plus mal au dos »

Comment être connecté à la terre ?

Autant que possible, essayez d’exposer votre peau au contact de la terre ou d’un élément naturel comme les océans, les lacs, dans votre jardin – l’herbe mouillée est un excellent conducteur.

J’ai testé chez moi l’effet d’être connecté. Grâce à un testeur de tension induite.

Pieds nus : Marcher dans l’herbe pieds nus. Vous sentirez une différence dans votre humeur et sur votre santé.

Pieds nus au bord de la mer – Audrey

En nageant dans la mer. L’Océan est une excellente source pour être connecté avec la terre. Cela marche aussi avec les lacs.

Les chaussures connectées à la terre :

Chaussures de running – connecté à la terre

EarthRunners, Mike est très sympa. Dites-lui que vous avez connu ces chaussures depuis ce site, il sera ravi d’avoir des clients européens.

(Je ferai une revue de ces chaussures qui me permettent d’aller bien plus vite qu’avec des chaussures de running traditionnelles)

A la maison :

Etape 1 : Tester vos prises.

Ma prise est-elle bien reliée à la terre ?

Je me suis rendu compte que certaines prises n’étaient pas reliées à la terre. Il est donc important de tester afin d’en avoir les bénéfices.

Etape 2 : Vous connecter à la terre.

En travaillant  :

Tapis Earthing – Idéal pour travailler « connecté à la terre »

En dormant :
Vous pouvez avoir un drap connecté à la terre.

Vous êtes sceptique ?

C’est normal. En tout cas, je l’étais et je me suis donc renseigné. J’ai offert ce bouquin à un Cancerologue. Si vous êtes médecin, j’attends vos avis – objectif et si vous vous renseignez un peu avant.

Vous verrez que le grand public commence à être sensibilisé. Les articles commencent à fleurir sur le sujet.

J’ai testé chez moi. Notamment grâce à un multimètre.

Je vous conseille d’éliminer tous les appareils électroniques dans votre chambre. Ma chambre a uniquement une lampe de chevet. Vous devriez n’avoir ni TV, ni ordi dans la salle réservée à votre repos et votre récupération.

Mon corps, non connecté à la terre – près de mon ordinateur

Mon corps, avec les pieds sur un tapis connecté à la terre – Baisse de 97%

En France personne n’en parle. J’espère vous avoir aidé à vous familiariser avec ce sujet.

Vous trouverez les ressources nécessaires sur cette page. N’hésitez pas à la partager avec vos amis.

Ressources pour aller plus loin :

Le livre Earthing (sortie en version française le 4 janvier 2013).

 

« C’est la nature qui guérit les malades. » Hippocrate – Cliquez-ici pour tweeter

Si vous voulez commencer dès maintenant, je vous conseille le : Tapis Earthing

Articles en français :

En anglais :

Agir maintenant :

Vous voulez tester par vous-même, vous êtes prêt à agir, voici comment :

  1. Marcher pieds nus le plus souvent possible
  2. Avoir un Tapis Earthing pour travailler connecté à la terre

Les personnes de Sano Solutions sont très sympathiques et calées dans leurs domaines.

Mots clés pour en savoir plus : earthing, grounding, clint ober, earthing testimonial, radicaux libres, inflammation.

Pour résumer :

Se connecter à la terre est un antioxydant naturel. Les électrons de la terre (chargés négativement) neutralisent les radicaux libres (chargés positivement). Les radicaux libres sont des molécules d’oxygènes qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules, détruisant lors de cette opération nos cellules saines. Ils entrainent donc des dommages à notre organisme en accélérant le vieillissement de nos cellules. En vous connectant avec la terre, les radicaux libres se neutralisent avec les électrons.

Si vous avez des douleurs chroniques (dos, tête, bras…) vous devez absolument essayer.

Nous avons oublié les nombreux bienfaits que procure le simple contact avec la surface de la Terre, notamment de marcher pieds nus. Ce lien rétabli maintient l’état électrique naturel du corps humain, permet de préserver sa santé et le bon fonctionnement de nos organes. L’énergie naturelle primordiale, qui émane de la Terre, est un remède puissant et inégalé.

Le 3ème pilier pour atteindre une abondance de santé :

  1. Manger sainement
  2. Avoir une activité physique régulière
  3. Être connecté à la terre

Faites passer le message.

On en reparlera dans quelques années.

– Alexis
Connecté avec la terre.

P.S : n’hésitez pas à commenter cet article avec vos connaissances et faire partager avec des personnes qui pourraient commenter afin d’en savoir plus sur ce phénomène.




Vous avez apprécié ce contenu ? Peut-être que vous aimeriez en avoir plus et faire partie d'un club unique ?

Le Club Nouvel Homme est gratuit et en plus des conseils de développement personnel d'Alexis Santin, vous recevrez 3 livrets de formation dont le challenge 15 jours pour devenir un Nouvel Homme :

Commentaires

  1. pierre a écrit

    Super article. J’avais certaines de ces notions en tête mais pas de façon aussi poussée et en tout cas je n’avais pas connaissance des moyens technologiques contemporains pour y remédier. Je vais attendre la sortie du livre début janvier pour approfondir ce sujet. Pour me reconnecter à la terre, ce que j’adore, c’est aussi être pieds nus et prendre dans mes bras un arbre. C’est magique. A chaque fois je me sens léger, apaisé, reconnecté à moi-même et au monde.

  2. Quentin a écrit

    C’est plutôt étonnant ce genre de découverte…

    Et j’imagine qu’il faut être en contact avec la terre le plus possible dans ce cas. Mais y a-t-il un laps de temps défini qui permet de tirer la plupart des bénéfices?
    Pour faire l’analogie avec un appareil électronique, combien de temps par jour faudrait-il pour être « rechargé »?

    Je m’en vais de ce pas faire le plein, je vais prendre l’arbre le plus proche de chez moi dans mes bras ;)!

    • a écrit

      Bonjour Quentin,

      Exact, il faut être connecté le plus longtemps possible.

      On peut voir les bénéfices au bout de 30 minutes.

      Dans le livre, il y a une expérience avec un homme qui souffrait d’arthrite.
      Avant d’être connecté, douleur : 9/10
      Après 30 minutes, douleur 3/10.

      Les auteurs conseillent d’être connecté pendant votre sommeil. C’est plus facile et cela améliore le sommeil dans la majorité des cas.

      – Alexis

  3. a écrit

    Bonjour,

    Merci pour cet article, un ami m’avait parlé du movnat et je pense que je vais essayer de me procurer une nouvelle paire de chaussure de running, est-ce que tu pourrais me conseiller ?

    Merci !

    Brice.

    • a écrit

      Bonjour Brice,

      Tu as cet excellent site qui répertorie les meilleurs chaussures minimalistes :
      http://www.lacliniqueducoureur.ca/fr/informations-coureurs/chaussures-recommandees.php

      Personnellement, je cours avec celle ci : http://www.earthrunners.com

      Je cours un 10K prochainement avec.

      Pour info je cours beaucoup mieux pieds nus/sandales qu’en running classique :

      TEST des 4KM – 4km en restant entre 140 et 160 pulsations/minute

      Avec running classique :
      14 juillet 2012 : 20’50 »
      4 aout 2012 : 21’15 » – avg bpm = 154
      6 septembre : 20’50 »
      22 septembre : 21’20 »

      Pieds nus :
      21 juillet 2012 : 19’50 » – avg bpm = 151
      7 novembre 2012 : 18″41 – avg bpm = 154

      Les résultats parlent d’eux-mêmes.
      Courir pieds nus est beaucoup plus « économique ».
      Je vais plus vite en faisant le même effort.

      En tout cas, les EarthRunners sont tops, sur-mesure et correspondent au style MovNat.

      Regarde la vidéo : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GEDXR-kWtHo

      Ca donne envie :)

      – Alexis

      P.S : Pour commander, envoie un mail directement – à Mike qui est très sympa, c’est une start-up qui vient d’avoir ces premières commandes par KickStarter. Ils n’ont pas encore de e-commerce en place.

  4. Naka a écrit

    Je ne suis pas médecin mais biologiste. Toute cette partie sur l’échange d’électrons est une aberration sans nom. Si quelqu’un en doute, il lui suffit d’emprunter un livre de Physique / Chimie de niveau Terminale S.

    Cet article n’en est pas pour autant stupide. Les médecins traditionnels Chinois ont toujours considéré que se relier à la terre pouvait prévenir de nombreuses maladies. D’après eux, c’est le souffle vital – à l’origine de toute chose – de la terre qui se transmettrait dans le corps par les pieds.
    Le sujet me semble intéressant et pertinent, c’est juste l’explication qui est caduque.

    • Julien a écrit

      A quelle explication fais tu référence quand tu la juges de caduque ?

      Il est avéré scientifiquement qu’il existe des transferts d’électrons par exemple entre différents types de couple redox que l’on peut trouver dans la cellule. L’exemple le plus simple sera la chaine respiratoire dans la mitochondrie.
      Il est également bien mentionné dans tous les livres de Physique/Chimie de TS que les électrons ont une charge négative et qu’ils sont par conséquent attirés par toutes charges positives.
      Enfin un radical libre est un composé ayant un électron non apparié et qui possède ainsi un pouvoir oxydant fort (exemple OH•). Un électron peut donc complexer avec ce radical libre pour lui enlever son pouvoir oxydant.

      Où se situe l’aberration pour toi ?

      • Naka a écrit

        Sérieusement.

        « Se connecter à la terre vous donne les “nutriments électriques” sous forment d’électrons. C’est la vitamine G. G pour Ground – sol en anglais. Vous avez besoin de vitamine D et G. »

        Tu as l’air d’avoir quelques notions alors je ne redéfinirai pas la notion de vitamine.

        L’effet antioxydant de la terre ? Mon dieu, j’espère que non sinon on est mal barrés. T’imagines avoir les pieds entièrement réduits ?

        Les électrons de la terre neutralisent les radicaux libres (chargés positivement).

        Ah ouais. Et les électrons, ils rentrent comment dans les cellules? Faut un transporteur. Et la cellule régule, grâce à la membrane plasmique. Une cellule assure toujours des conditions optimales grâce à sa membrane, qu’on soit pieds nus ou non.

        Les radicaux libres sont des molécules d’oxygènes qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules, détruisant lors de cette opération nos cellules saines.

        Molécule d’oxygène ? Y’a une contradiction. Ou alors, il voulait dire dioxygène. A ce moment la, c’est O2 et si tu étudies la formation des liaisons et la répartition électronique tu te rendras compte que cette molécule ne comporte aucun électron libre. Y’a des doublets non liants mais ce n’est pas la même chose niveau réactionnel.
        Pour le processus mentionné : heureusement, il y a des mécanismes moléculaires qui permettent de lutter contre une trop grande concentration de dyoxygène dans nos cellules.
        Choppe le bouquin de classes préparatoires BCPST si tu veux approfondir.

        Ils entrainent donc des dommages à notre organisme en accélérant le vieillissement de nos cellules.

        Le vieillissement cellulaire est dû au raccourcissement des télomères des chromosomes. Point.

        En vous connectant avec la terre, les radicaux libres se neutralisent avec les électrons.

        On à donc un atome d’oxygène – ou une molécule de dioxygène. Mouais. Dans les deux cas, ces espèces ne veulent pas acquérir plus d’électrons (règle de l’octet respectée). Ce sont même, réactionnelle-ment parlant, des nucléophiles.

        Alors voilà mon humble avis.

        • a écrit

          Bonjour « Naka »,

          Pour le premier point, je pense que tu fais exprès de ne pas comprendre la métaphore de la vitamine « G » ;)

          Je t’invite en tout cas à lire le livre, tout est bien plus détaillé que dans l’article.

          N’hésite pas à en parler autour de toi.
          Pour l’instant, ça à l’air de tenir debout.

          Je vais tenter d’interviewer un expert francophone sur le sujet. Je lui poserai la question. En une phrase peux-tu me dire ce qui semble une aberration. Je lui en parlerai, il pourra surement répondre.

          – Alexis

  5. Naka a écrit

    Le fait que le simple contact avec la terre puisse modifier l’activité des cellules du corps.

    Ah et, euh, je tiens à préciser un truc quand même.

    J’ai relu mes messages et on peut avoir l’impression que je veux juste critiquer gratuitement. Si c’est le cas je m’excuse, ce n’était pas du tout ma motivation. Je trouve le sujet intéressant, je voulais juste débattre pour faire avancer le schmilblick.

  6. Philippe a écrit

    Etonnant cet article. C’est vraiment intéressant, je n’aurais jamais pensé à quelque chose comme ça. Ca rejoint le barefoot running.

    Quand j’y pense, j’ai toujours inconsciemment préféré marcher pieds nus. En été, quand c’était possible, j’enlevais toujours mes tongs pour marcher pieds nus. Faut juste faire gaffe de ne pas se prendre des épines ou des bouts de verre sous les pieds.
    Par contre à Paris c’est plutôt difficile d’être connecté à la terre, entre les chaussures et les immeubles.

    A suivre…

  7. Carabin a écrit

    Bonsoir,

    je suis extrêmement sceptique quand à cet article (et donc de ce bouquin), mais j’ai tout de même fait l’effort de tout lire et de ne pas m’arrêter au premier paragraphe abérrant.

    Au sujet des « vitamines D et G » :
    Pour la vitamine G, nous avons compris qu’elle n’éxiste pas, mais électrons = vitamine ?
    Pour la vitamine D, biensûr que le soleil permet sa synthèse (qui peut être compensée par des comprimés achettables à la pharmacie) mais il n’a jamais été prouvé que cette vitamine favorise la bonne humeur. En revanche, en absence de soleil (pendant l’hiver notament), l’Epithalamus sécrète la Mélatonine (qui dérive elle-même de la Sérotonine est un neurotransmetteur qui se fabrique à partir du Tryptophane (Trp) que l’on ne présente plus, c’est un acide aminé dit « essentiel », càd qu’il ne peut être synthétisé de novo, tout comme les vitamines. Les effets peuvent être de l’ordre de la dépression en cas de trop grande quantité en Mélatonine (et donc en Sérotonine).

    Juste une précision au sujet des électrons, ils sont toujours négatifs. Un « électron positif » s’appelle un positon, ou positron, ou anti-matière.

    Il est évoqué la notion de potentiel électrique du corps. On ne peut pas généraliser au corps entier le potentiel, mais il est unique pour chaque cellule, et donc on ne peux pas l’avoir « égal » à celui de la Terre, qui d’ailleurs n’en a pas un non plus pour les mêmes raisons…

    Les radicaux libres ne sont pas « positifs », ils sont chimiquement notés par un point (p.ex Cl°). Ils peuvent réagirs avec toute molécule qui se présente à eux en vue d’en faire un radical libre aussi (p.ex le Toluène qui possède un groupement CH3 qui peut devenir CH3° sous l’action d’un Cl°). Cette réaction obéit à un mécanisme à part qu’on regroupe sous le nom de Chimie Radicalaire et se déroule à l’infini par une étape de Propagation qui redonne le radical du début. Elle ne se termine que lorsqu’il y a un excès p.ex de Cl°, et que donc elle a réagit avec presque toutes les molécules présentes (y compris l’ADN…).
    Les électrons ne peuvent donc en aucun cas « annuler » des radicaux libres… A moins de se soumettre à un champ électrique ciblé (à ne pas faire !). Et pour l’histoire, les électrons produit par la dégradation des glucides (je simplifie à mort là) vont donner dans la mitochondrie des radicaux libre O2°- [O deux point moins] car l’oxygène est l’accepteur de ces électrons. Ces radicaux seront normalement (et physiologiquement) dégradés en H2O2 par les peroxysomes (j’entre pas dans le détail) en eau + oxygène.

    Pour les effets des patients (totalement subjectif), je l’attribue à l’effet Placebo en absence d’étude concluante. L’effet placebo contribue déjà pour 1/3 de la guerison (ou non d’ailleurs) !

    Voilà pour moi ! Je précise que je n’ai pas (encore ^^) un doctorat en médecine ou assimilé.
    Cordialement.

  8. François a écrit

    Eh beh… il y a du niveau dans les commentaires là! Il faudrait faire un sondage pour voir le niveau d’étude des lecteurs, on pourrait se faire peur!

    Comme l’idée « si vous vous éloignez de la nature, vous morflez » commence à devenir assez claire dans pas mal de domaines (barefoot, régime paléo, lumière écectrique…), ça me dirait bien de faire ma propre opinion.

    Par contre j’ai chercher dans mon arbre généalogique, et aucun ancêtre ne s’appelant Rotschild ou Rockfeller… du coup le kit à plus de 200€ je vais faire l’impasse. :-)

    J’ai vu que les « earthing bands » ou « grounding bands » étaient bien plus accessibles (moins de 50€) en plus d’être bien plus pratiques/modulables.

    En théorie ça devrait fonctionner aussi bien que le drap ou le tapis, non?

    • a écrit

      Bonjour,
      Oui les bandes de corps de mise à la terre ou les patches assurent la même fonction de décharge et la même connexion avec la terre. C’est juste moins pratique de travailler ou de dormir avec un fil au bras ! Mais c’est effectivement moins cher.
      Ce que nous avons pu observer en recherche, c’est que le fait par exemple d’avoir toute la colonne vertébrale en relation avec un matériau relié à la terre induit une différence au niveau de la réaction corporelle que d’avoir un simple point du corps relié à la terre.
      Sur la subtilité de ces phénomènes, nous sommes en train d’approfondir car on entre là dans des aspects liés à l’énergie vitale qui ne peuvent être mis en évidence qu’avec des appareils de bio feed-back sur un temps long.
      A suivre donc. La recherche sur les effets induits par la mise à la terre ne fait que commencer. C’est une révolution et un changement de paradigme dans l’approche du bien-être et de la santé.
      F.

      • Carabin a écrit

        OH – MON – DIEU
        J’hallucine, c’est du pur délire, c’est vieux comme le monde d’utiliser des mots savants pour noyer le poisson et passer pour un scientifique…

        J’en perd mes mots tellement c’est aberrant. J’invite chacun des lecteurs à s’interroger sur la véracité de ce genre d’affirmations. Le terme d’énergie vitale n’est qu’une notion spirituelle, pour qui veut y croire, et n’a donc aucune valeur scientifique.
        Se poser des patchs, ou la mesurer (si tant est qu’elle existe) avec des « bio feed-back » est, encore une fois, du pur délire.

        Bien cordialement.

  9. eymin a écrit

    Bonjour

    ça fait 15 ans que je marche pieds nus en montagne en été et printemps,j’amais eu de probléme a part des grevases,au bout de 6heure de marche en montagne mes pieds sont en mauvais état,,je fait un bain d’urine a mes pieds, ils se régénére tres vite .
    Le probléme c’est que on ne peu plus marché avec des chausures a part avec des sandales.Je confirme quand on marche pieds nus dans la nature on se régénére,
    des sansation que je ne peu éxpliqué.
    cordialement
    GILLES dans le Vercors

  10. a écrit

    Cet article m’a intrigué, et j’avoue avoir été sceptique. Mais j’ai teste la marche pied nus, et c’est vrai que cela fait du bien immédiatement ! De même qu’une bonne sieste dans l’herbe !
    Je pense que cela marche vraiment. En faisant quelques recherches, on trouve facilement du matériel comme le tapis d’earthing sous un autre nom : protection ESD. Ces tapis de protection ESD sont utilisés dans l’industrie pour éviter les charges électrostatiques dans le corps humain.
    L’excès d’électricité statique dans le corps génère du stress, et est nocif pour les cellules. Si cela n’était pas vrai, les industriels ne s’embêteraient pas à protéger leurs employés.
    Par contre, là où il y a arnaque, c’est de vendre à plus de 20€ des bracelets antistatiques qu’on peut trouver à moins de 10 € : http://www.conrad.fr/ce/fr/overview/0203064/Bracelet-ESD&perPage=36#ABTest=26586.34482

    On peut même trouver un kit d’earthing complet à moins de 40€ : ça s’appelle un set de protection ESD : http://www.conrad.fr/ce/fr/product/189479/Set-ESD-Service-noir

    Donc ce truc d’earthing est un beau concept pour vendre des produits qui sont utilisés depuis des années par les professionnels. Ca me fait penser à l’époque des chaussures coquées Doc Martens… C’est le génie du marketting : vendre un produit connu à des personnes qui ne connaissent pas le produit et qui n’en connaissent pas les bénéfices.

    Donc si vous cherchez une idée de business, vous pourriez très bien la trouver en feuilletant les catalogues de produits pour les professionnels et en trouvant une utilisation pour le particulier !

  11. pedro a écrit

    salut !! je suis vegetarien et pratique le triatlhon dre haut niveau!
    pour moi c est un fait courir nager et le velo sont un excellant remede .l esprit est une immence machine cosmique! point barre!!

  12. Jean-François a écrit

    Bonjour,

    Ah le sujet est un peu ancien: j’espère le faire remonter un peu à la surface.

    J’ai découvert ton blog récemment, et je tenais déjà à te féliciter: il est réellement excellent ! Un grand merci à toi pour tout ce que l’on peut y apprendre. J’ai découvert le développement personnel il y a quelques années, réellement par hasard. Je me suis alors rendu compte que j’avais appris des tonnes de trucs lors de mes études sans rien avoir appris sur moi-même d’autre que ma propre expérience. Enfin bref … Néanmoins, le hic des bouquins de DP: ils mettent des tonnes de pages à dire les quelques idées simples et efficaces qu’ils ont. Ton blog répond ainsi parfaitement à mon attente: avoir le résumé, les grandes idées, la théorie, sans toute l’histoire autour.

    Bon, donc je parcours les différentes pages de ton blog et voilà que je tombe, un peu sceptique sur celle-ci … Première impression: t’as pété un plomb ! Marcher nu-pied (va nu-pied), c’est pas la meilleur idée qui soit. Dimanche dernier en rentrant de la plage (j’habite dans la Caraibe), je me dis: pourquoi pas, essayons et effectivement … une très bonne sensation!
    Merci pour cette découverte, c’est pas spécialement compliqué de marcher nu-pied, et pourtant… Je pratiquerai cela à présent avec plaisir. Pour ceux ayant peur des vilains microbes et de la saleté, ben une douche de retour et voilà …

    Donc un petit témoignage pour inciter les sceptiques à franchir le pas (si ça vous plait pas, vous avez vos chaussures en main donc vous pourrez mettre fin à l’expérience sans trop de dommage).

    Sinon, j’ai essayé de m’inscrire pour recevoir ton bouquin (les fameuses 66 pages pour devenir un homme nouveau), et bien que ta vidéo me dise que je vais recevoir un mail de toi, rien …
    Idem pour l’espace forum auquel nous pourrions accéder via notre adresse mail (bien cela de pas multiplier les pseudos)… Voilà si tu as l’occasion de m’envoyer le pdf, tu peux être certain que je le lirais avec grande attention.

    Bonne continuation à toi, et encore merci!
    Jean-François.

  13. a écrit

    Bonjour,

    Résidant sur l’île de la Réunion, beaucoup d’enfants (et d’adultes mais dans une moindre proportion) marchent pieds nus. Suivie par un naturopathe, ce dernier m’a conseillé de marcher pieds nus : à la plage, sur l’herbe, dans les rivières, mais aussi à la maison. D’un côté ésotérique, le coeur de la terre serait fait de magnétisme, et à travers la peau de nos pieds, nous absorbons ce magnétisme bénéfique pour notre corps.
    Quant à la vitamine D, je confirme que la plus naturelle qui soit, n’est autre que celle du soleil. Je me demande comment font les laboratoires pour renfermer « des rayons de soleil » dans des cachets qui sont ensuite vendus en pharmacie… 30 minutes par jour, hiver comme été ; suffisent à notre corps pour assimiler cette vitamine D si chère à nos os. Je pense que 30 minutes pieds nus, par jour est aussi suffisant.

    Cordialement.
    Fleur.

  14. Céline a écrit

    Merci pour cet article. On perd beaucoup trop le contact avec la terre et c’est bien dommage. Je cherchais justement quelque chose pour me protéger des appareils électroniques, je vais essayer de creuser l’option proposée et voir si ça vaut la peine de se procurer ce tapis d’ordi.

Rétroliens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>