Vous aimez Nouvel Homme ? Vous allez aimer Vivez Votre Legende Copy of Copy of Untitled design (12)

J’ai toujours détesté courir longtemps.

Désagréable, ennuyeux et mal de dos au bout de 20 minutes…

En fait, j’aime courir, mais juste 100 mètres. Et à part faire du fractionné, je n’ai jamais apprécié la course… car toujours associée à un gros mal de dos après une dizaine de minutes.

Il me fallait réapprendre à courir. A courir naturellement.

Abebe Bikila – vainqueur du Marathon de Rome en 1960… pieds nus :)

Mes premiers résultats

Je n’avais pas fait de sport depuis le 11 mai 2011. Seulement du vélo d’appartement à partir de septembre. Depuis le 7 décembre, suite à la confirmation de mon opération, je me suis remis à courir et remuscler mon corps. Les premières séances ont été difficiles.

Mais je n’ai vraiment pas apprécié la course à pied… Pourtant seul sport autorisé pour l’instant. Je devais apprendre à aimer.

Puis un jour, en étudiant ce qui nous ramène à l’évolution, comment faire fonctionner notre corps dans un environnement qui n’est pas adapté à notre condition… Je suis donc tombé sur des choses comme le régime paléolithique, les « sports bio ». Et surtout j’ai vu des illuminés qui couraient pieds nus. Pourquoi font-ils ça ? Pour quelles raisons ? Après 2, 3 recherches, ça valait la peine d’essayer.

A la fin de ma 6e séance de footing en 2 semaines, j’ai donc décidé de retirer mes chaussures, pour voir. Et… What a feeling !

J’avais l’impression de pouvoir courir éternellement, sans épuisement et j’appréciais chaque foulée qui touchait le sol.

Le lendemain, je voulais comparer et voir si je pouvais améliorer ma technique de course.

Quelle surprise, j’ai gagné 1km/h de moyenne en 1 séance. En passant de 13,5 à 14,7 km/h sur 12 min. L’unique différence : j’étais pieds nus !

J’étais converti.

J’ai donc remis ça quelques jours plus tard en faisant mon premier 5000 mètres depuis bien longtemps… et pieds nus !

Il faut avant tout savoir que l’utilisation de la chaussure est récente dans l’histoire de l’humanité. La nature nous a façonnés pour marcher et courir pieds nus. Voici donc 10 bonnes raisons de courir pieds nus.

10 excellentes raisons de courir pieds nus

1. Courir plus vite. En 3 semaines, je suis passé de 43 à 55 de VO2MAX. Et surtout je suis passé de 13,5 km/h à 14,7 km/h de moyenne sur 12 min… en 1 séance. Ce qui a changé ? Je n’avais plus de chaussures de course aux pieds !

2. Courir plus longtemps. En adoptant la mauvaise technique, votre corps fait trop d’effort pour compenser. En courant naturellement, vous économiserez de l’énergie – « courir pieds nus est plus “économique” que courir pieds chaussés, quelque soit la surface de course« .

3. Meilleure posture. Vous allez adopter une course naturelle.

4. Avoir une bonne réception. A cause des chaussures, nous avons tendance à réceptionner sur la talon… grosse erreur.

5. Moins de blessures. Problème de dos, de genoux… sont souvent dus à une mauvaise manière de courir qui sollicite les mauvais muscles, tendons ou articulations…

6. Pas de mal de dos. Et pas besoin de semelle, d’orthopédiste, de chaussures à 150 euros…

7. Avoir une meilleure musculature. De manière générale, vous allez endurcir votre corps, faire respirer vos pieds, mieux solliciter vos mollets…

8. Pas d’ampoule.  Forcément, sans chaussures (sauf si le sol est trop chaud !)

9. Parce qu’on se sent libre. Ce sentiment de liberté qui émane de vous quand vous courez pieds nus, c’est extraordinaire. L’impression d’être connecté avec la terre. J’ai enfin trouvé du plaisir à courir.

10. C’est addictif. Le simple fait d’être pieds nus, d’être en contact avec le sol, de sentir le sol sous ses pieds est une sensation simple, mais qui rend plus conscient, éveillé, plus aware de notre corps en général.

Un peu de science…

La plupart d’entre nous atterrit sur les talons, alors qu’un homme habitué à courir pieds nus atterrit sur l’avant du pied.

Le fait d’atterrir sur les talons provoque des douleurs et des blessures à moyen terme, mais vous êtes aussi contre-productif, provoquant une force arrière au moment de l’impact. De plus, cela sollicite de trop certaines parties du corps.

En courant avec les talons, vous créez un premier impact très instantané et contre-productif.

 

Exemple : Erwan Le Corre courant pieds nus dans la nature… impressionnant.

Coureur pieds nus en slow motion

La meilleure manière de corriger votre manière de courir est… de courir pieds nus.

Je vous invite à lire ce rapide article de la revue Pour La Science.

Comment courir mieux et plus vite

Le plus important est d’apprendre à apprécier courir. Il faut donc mesurer sa progression, commencer doucement et ne pas se faire mal au début.

1. Commencer en courant 12 min. Ca suffit, pas plus, sinon ça va vous dégouter. Apprenez à apprécier. Courez 12 min. Mesurez votre VO2MAX à chaque fois, ça vous donnera envie de progresser et vous habituera à sortir vous entrainer.

2. Courir pieds nus. Trouver une piste d’athlétisme si vous pouvez, sinon sur un chemin peu emprunté ou dans l’herbe (terrain de foot, parc…)

3. Courir à 180 bpm. 180 foulées/minute. Si vous préférez : votre pied gauche touche le sol 90x/minute. Tous les grands coureurs touchent le sol à cette cadence. Voici un métronome gratuit pour iphone.

Bonus : étudier la Pose Method. La Pose Method a été développée par le Dr. Nicholas Romanov. Vous trouverez 2 channels Youtube avec des nombreuses vidéos : ici et ici

Vidéo expliquant les bases de la course minimaliste.

Ressources

Courir pieds nus est devenu une addiction, comme Jake Gyllenhaak – the fittest guy in Hollywood. De plus c’est l’hiver, et à la manière d’un Mark Landers, s’entraîner quand les éléments sont défavorables a toujours été motivant pour moi. J’ai même hâte de courir pieds nus dans la neige !

A votre tour.

« Vous pouvez reconnaitre un coureur pieds nus au sourire sur son visage. » Ken Bob Saxton

Je confirme.

– Alexis
Barefoot runner

Share This