Qui est Alexis Milano ?

Messieurs,

Je m’appelle Alexis Milano et je suis le fondateur de ce blog, NouvelHomme.fr

Le but de cette page est de vous expliquer comment devenir un « Nouvel Homme ».

Ma mission : Aider les Hommes à renaitre. A devenir de Nouveaux Hommes. Qu’ils découvrent leur potentiel, expriment leur personnalité, exploitent leurs capacités. Ma mission est de vous donner les outils nécessaires pour créer votre nouvelle vie, de refuser la médiocrité et d’atteindre vos plus hauts objectifs. Mais aussi de trouver votre mission de vie, votre nouvelle route et de vous donner le courage de passer à l’action.

Depuis 2006, j’ai vécu entre Montréal, Milan, Paris et Brisbane. J’ai suivi des formations dans le monde entier. J’ai rencontré et travaillé avec des coachs ou experts dans de nombreux domaines (nutrition, business, relooking, séduction…)

Il a vécu dans 3 pays différents ces dernières années pour revenir en France et nous apporter le fruit de ses rencontres. Devenu trilingue en 2 ans, il a commencé à coacher des hommes en 2009 en Australie, lorsqu’il rencontre les 2ème, 8ème et 10ème bloggeurs les plus influents dans le monde. Il a atteint la finale du plus grand tournoi de tennis amateur au monde en 2012 et en seulement 5 mois de pratique, grâce à ces méthodes d’atteinte d’objectifs. 
Alexis vous aidera à devenir un Nouvel Homme.

Je partage gratuitement et secrètement mes meilleurs conseils avec vous

Indiquez votre prénom et adresse email privé

Vous recevrez mes meilleurs conseils et le guide : 15 jours pour devenir un Nouvel Homme

Votre aventure pour devenir un « Nouvel Homme »

Si vous me disiez il y a 6 ans que je serai trilingue et payé pour aider des gens à trouver leur voie et se métamorphoser. Je vous aurais répondu : « Hein ? » Sérieusement, il y a 6 ans, je finissais mes études, je n’avais pas de copines, pas de look. Franchement c’était même grave. Je n’avais rien, si ce n’est l’espoir que mes parents portaient sur moi d’avoir un salaire décent pour le reste de ma vie. Et puis j’avais des amis, il y avait les sorties. C’était une belle vie mais au fond :

  • Je n’attirais pas les femmes que je souhaitais
  • Je n’étais pas passionné par ce que je faisais

Et donc avec certaines conséquences que vous devez certainement connaitre :

  • se lever le matin sans aucune motivation, en espérant le week-end
  • avoir l’impression de ne pas attirer les bonnes personnes dans sa vie
  • avoir l’impression qu’il manque quelque chose sans savoir quoi

J’étais un homme timide, mais qui pensait valoir mieux que ça. Je ne pensais pas qu’on pouvait changer pourtant il le fallait… Je devais « reprogrammer » mes croyances.

Témoignage

Peu d’entre vous réussiront !

Je n’ai pas toujours été l’homme que je suis aujourd’hui et je ne compte pas le rester. Ça n’a pas toujours été si évident, d’un naturel réservé, je n’ai pas toujours eu le succès escompté auprès des filles du lycée, je n’allais jamais jusqu’au bout de ce que j’entreprenais. Je n’avais pas le physique que je voulais ni l’état d’esprit que je souhaitais. J’avais besoin d’aide, besoin de travailler sur une meilleure version de moi-même. Et de me concentrer là-dessus. Voici mon histoire…

« Qui es tu ?»

Avant de partager avec vous quelques petits secrets, laissez-moi vous raconter comment j’en suis venu à ce que je suis et pourquoi ça devrait vous intéresser.

« Un enfant du divertissement »

J’ai une histoire normale, surement très semblable à la vôtre. Je viens d’une petite ville de province, où j’ai eu une enfance plutôt heureuse, une adolescence un peu plus difficile (timide avec des boutons et des lunettes ça aide pas…) mais comme tout le monde, et à l’école dans la fameuse catégorie des élèves qui « pourrait faire mieux »… Quoi ? Vous aussi ? Je suis ce que j’appelle, un enfant du divertissement : ordi, télé, facebook, MSN, jeux-vidéo… Et ce jusque très tard. D’ailleurs la plupart ne s’arrêtent jamais, ils changent juste de distractions (avec des « jouets » plus gros et plus chers).

Je suis parti de 0

J’ai eu ma première petite amie à 19 ans. Suite à cette première expérience douloureuse, j’étais incapable de séduire une femme. Ce fut très difficile jusqu’à 23 ans. Je n’avais aucune virilité, aucun projet. J’étais un homme soumis. Finalement, je me débrouille dans mes études. Après un premier boulot ennuyeux dans la finance, je change complètement mon apparence physique. C’est le début du changement.

« A little less conversation, a little more action please »

De l’action, j’en ai eu besoin, en 2007. Pour mon anniversaire, une amie m’offre la semaine de 4 heures. J’en avais entendu parler, je lisais déjà des livres de développement personnel et blogs afin d’améliorer mes compétences humaines. Je commence à avoir des envies d’ailleurs, voyager à l’étranger. J’annonce donc à ma boite que je souhaite partir.

- Vous êtes un bon élément Alexis, on aimerait vous garder. Donc, si vous voulez on a un poste à Milan. – Mais je ne parle pas un mot d’italien. – Ce n’est pas grave, vous apprendrez là-bas.

Bon, d’accord.

La dolce vita

Je m’envole pour Milan. Pendant 2 ans, j’apprends toutes les techniques de séduction. Je fais aussi un effort pour m’habiller. Je profite donc pour « m’acheter du bonheur », enfin plutôt de la distraction et le reste part en vêtements, chaussures et costumes. Alors évidemment, on attend avec impatience le week-end pour sortir, voyager, et les vacances pour décompresser. J’achète des vêtements sans compter, je voyage dans toute l’Italie. Le rêve ? Je ne sais pas, mais plutôt une vie réussit au sens conventionnel. J’enchaine les conquêtes. J’ai même une belle armoire énorme de vêtements de grandes marques. Mais la vie au fond reste la même – 9h/19h du lundi au vendredi à attendre les vacances. De l’autre côté, je m’intéresse au Personal MBA et mon meilleur ami italien est même formateur en PNL. Mais au fond, je me sentais un peu vide. Je voulais quelque chose de plus. Je cherchais un « Pourquoi ». Et arrêter de noyer ces questions dans le divertissement. Ne pas être englué dans un format étude-travail-retraite ou appartement-mariage-divorce. Vous savez, ce qu’on appelle « les gens qui ont réussi ».

Témoignage d’un lecteur

Rêve détruit, vie réussie

Je me sentais mal, pour 3 raisons :

  • Même si, après avoir été timide pendant de longues années, j’apparaissais auprès des autres comme quelqu’un de très confiant, ce n’était pas le cas.
  • Je n’avais pas l’impression de contribuer, créer ou servir. Et en plus, en travaillant je constituais de la valeur surtout pour quelqu’un d’autre.
  • Je m’étais imaginé à 70 ans, me retourner sur ma vie à regarder ce que j’avais accompli en suivant ce que les autres voulaient faire de moi et de le regretter. Regretter de ne pas avoir osé, de ne pas avoir vécu mes rêves et mes envies. Des rêves je ne connaissais même pas, je ne m’étais jamais posé la question – enfin si mais je me posais les mauvaises questions et me trouvais des excuses pour ne jamais agir.

Pour couronner le tout, sur la route pour l’aéroport, la voiture est forcée, et ma valise de 45 Kg contenant 2 ans de shopping intensif à Paris et Milan ainsi que mes plus beaux costumes furent volés… Vision d’horreur ou presque. Une vie à faire ce que les autres attendaient de moi. Une vie en pilote automatique. Bien sûr, une vie réussit au sens conventionnel du terme. Mais je sentais ce vide.

Personne ne pouvait m’aider

Je n’ai rien contre ceux qui restent englués dans la médiocrité et renoncent à leurs rêves. Il semble que ça marche plutôt bien pour assurer une société tranquille et d’avoir une certaine sécurité. Mais la vie est courte pour rester dans son confort et se voir imposer la volonté des autres. De plus, il semblerait qu’il soit possible de changer et que ce soit juste une question de méthode et d’état d’esprit. Mais quand vous voulez changer, personne autour de vous ne peut vous aider. Votre environnement n’aime pas ça. Ca les obligerait à se remettre en cause – insupportable. Et la manière dont ils vous manipulent cesserait de fonctionner – frustrant. Au fur et à mesure de mes interrogations, je décide de partir. Loin. Loin d’un environnement social formaté (mes amis sont financiers, avocats, notaires, huissiers et ma famille, elle, voulait m’assurer un avenir sûr). Je voulais simplement comprendre : Et s’il était possible de construire une existence à la hauteur de ses ambitions ?[/quote]

Je veux juste avoir une vie qui a du style

On veut toujours vivre nos rêves, atteindre nos objectifs, et profondément apprécier notre vie. Mais beaucoup d’entre nous abandonnent pour vivre cette vie « imposée ». Ça n’a pas à être comme ça – je veux créer la vie dont j’ai envie. 2009, je lâche tout et pars en Australie. J’arrive seul à l’aéroport. Personne ne m’attend de toute façon. Premier problème : mon seul et unique bagage de 20 kg est resté à Londres grâce aux joies des correspondances…[/quote] Imaginez-vous seul, dans une ville de 2 millions d’habitants, sans maîtriser l’anglais et SANS SLIP :) Sans aucun contact et plus aucune idée de ce que vous faites là, à 17 000 km de vos proches. Si ce n’est essayé de vous endurcir. Je m’endors seul dans une chambre d’hôtel avec un pyjama gris Qantas Airways prêté gracieusement par la compagnie aérienne. Les premiers jours ont été durs. Je récupère finalement mes 2 jeans, slips et t-shirts. Il fallait que j’avance. Je décide de faire confiance aux « techniques » que j’ai apprises. Je trouve une copine en 5 jours et un travail comme serveur dans un restaurant réputé. Tout ça dans une conjoncture difficile, là où certains mettent des mois, abandonnent et retournent même dans leur pays d’origine.

Mais je me suis fait virer

J’étais mauvais. Le plus mauvais serveur de la ville. Mais j’ai compris que je pouvais me relever. Apprendre de mes erreurs. Je retrouve finalement un travail de serveur dans un restaurant du quartier West End. J’habite South Brisbane dans une maison avec une terrasse en ruine. Nous sommes entre 5 et 7 personnes à vivre dans cette maison. Ma chambre je le partage avec un coréen. La température dans la chambre tombe à 9°C la nuit.[/quote] Je travaille comme serveur la nuit, réfléchis, médite, pratique du sport, lis (Personal MBA, philosophie…) et écris le jour.

Je n’avais plus rien

Je n’avais plus rien. Mon ordinateur portable venait de griller. Ma valise avait été volée. Juste quelques slips, 2 jeans et un vélo trop petit que j’avais négocié et remis à neuf pour me déplacer plus facilement. Et cerise sur le gateau, je travaillais comme serveur à mi-temps à l’autre bout du monde sans maitriser la langue locale… Possession matérielle : 0, argent : 0. Volonté de réussir : 110%.

J’étais un Nazi de l’apprentissage

J’apprenais chaque jour. Je me levais à 5h du matin avec énergie. Quand les autres revenaient de boite de nuit pour aller se coucher.

« Je n’avais qu’un seul but du matin jusqu’au soir : me tailler une existence à mes propres mesures » Friedrich Nietzsche

Mais ça n’intéressait personne. Je me passionnais pour des domaines comme : les relations sociales, développer et vivre de sa passion, les techniques de « transformation » : langage corporel, prestance, style, les profils psychologiques, l’atteinte d’objectifs, comment créer son entreprise, reprendre le contrôle de sa vie… Je me rappelle prendre mon vélo trop petit pour moi et me faire passer pour un étudiant dans les bibliothèques des universités.

Ca devait rester confidentiel…

J’étais seul à vouloir m’améliorer. J’évitais au maximum les Français et mon anglais ne me permettait pas de créer des liens forts avec les anglophones. J’étais souvent seul. Mais j’applique tout. Planification, exercices mentaux, PNL, journal, définition d’objectifs… Et je vais vous étonner… Je travaillais la nuit. Le matin, je me levais, je faisais mes exercices physiques sur la terrasse en ruine, j’écoutais des audiobooks. Puis je filais à la bibliothèque lire les derniers livres du Personal MBA. Je voulais créer une émission de TV pour les hommes. Car je ne trouvais aucune émission intéressante. J’avais listé tous les thèmes que je connaissais et appréciais. Ca me faisait vibrer de parler, d’échanger et de partager sur ces thèmes. Mais je commençais à fatiguer. J’essayais de trouver une idée de business, je testais toutes les stratégies. J’appliquais différentes méthodes d’influence. Au bout de 3 mois… Mon anglais devenait bon, mais je travaillais des heures et passait du temps à lire en anglais. J’étais épuisé le soir. Je pensais même revenir en France. C’était dur. J’avais peu d’argent. J’investissais le peu que j’avais sur moi (formation, livres…) Et puis un jour…

J’étais capable de « transformer » des hommes

J’ai rencontré Yaro. Mon premier client. Sans lui ce blog n’existerait pas. J’ai rencontré Yaro dans le restaurant dans lequel je travaillais. Par hasard. Le courant passe tout de suite. Yaro Starak est un entrepreneur star sur Internet. Il est cité comme le 2ème blogueur le plus influent dans le monde. En quelques semaines, il devient mon meilleur ami. Je le relooke.

Transformation Yaro Starak (septembre 2009)

Il se transforme, coupe ses cheveux, devient plus crédible. A ces côtés je rencontre des coachs, des consultants, des experts, des blogueurs… Dans des domaines aussi varié que le life-coaching, le marketing, la spiritualité… Chaque jour devient une aventure. Mais je ne comptais pas forcément faire ça…

Il m’a « forcé » à partager mes conseils

C’est vrai, j’appréciais distinguer les forces d’un homme, les voir revivre. Les voir capables de séduire, de dégager de la confiance. J’étais même bon pour enseigner. D’ailleurs en dehors de mon service de serveur, je continue de conseiller d’autres hommes. Nos conversations étaient intéressantes, Yaro et les autres me répétaient :

- Yaro : Tu dois te lancer. Tu dois partager tes connaissances et aider ceux qui ont besoin de toi. – Alexis : Je ne sais pas… Je ne suis pas sûr que ça intéresse les gens. – Yaro : Tu vas voir, ça va intéresser beaucoup de monde.

Finalement, il m’embarque dans un projet. Le projet s’appelle alors : « Manhood Mastery« . Nous sommes plusieurs rédacteurs. Tout en anglais : relooking, conseils, techniques de séduction, développement personnel… Malheureusement, le projet prend l’eau. Mais j’y prends gout. Faire ce que j’aime et l’enseigner.

C’est une révélation

Car au début, je ne voulais pas lancer un blog. Mais c’était pour moi le moyen parfait d’aligner mes valeurs, mes forces et convictions.

Concept Herisson

Car j’avais comme un superpouvoir : distinguer les forces des autres. Mais je ne savais pas comment l’utiliser pleinement. J’étais capable de détecter leurs points faibles, de pointer du doigt leurs excuses et de trouver leurs points forts pour les mettre en avant. Et puis tout est devenu clair. Dans ces cas-là vos valeurs sont alignées. Vous vous sentez énergique. D’autant plus quand on sait qu’attendre la retraite pour faire ce que l’on aime est le pire des scénarios. Je suis donc le conseil de Yaro : je lance mon blog dans lequel je partage mes découvertes et mes conseils. En français. Depuis, je suis retourné en France. Je fréquente quotidiennement des experts, coachs ou consultants dans de nombreux domaines. Et je partage avec vous certaines de leurs interviews. J’ai publié des articles sur Modissimo, ReadMeImFamous, YoannRomano, SpikeSeduction et sur le blog de Neil Strauss. Et je continue de partager mes meilleurs conseils sur ce blog, ma newsletter et mes programmes de coaching.

Est-ce que vous me suivez ?

Vous souhaitez certainement débuter votre propre aventure. Je vous suggère d’aller directement sur « Commencer par ici » pour :

  • Découvrir votre projet de vie, vos ambitions et objectifs
  • « Reprogrammer » vos croyances
  • Changer votre apparence physique
  • Augmenter votre niveau d’énergie
  • Booster votre confiance et améliorer votre langage corporel
  • Construire votre cercle social et maitriser les relations amoureuses
  • Créer son entreprise, devenir indépendant, donner de la valeur aux autres et changer le monde !

Vous pouvez le faire !

Pour les hommes de tout âge qui ont commencé à se poser des questions sur les relations hommes/femmes, la condition de l’homme, et comment trouver sa voie. Se poser des questions sur ce qu’on est et comment le devenir.

Une fois lancé, vous serez inarrêtable

NouvelHomme.fr a pour ambition de créer un mouvement de changement, inspirer, connecter et encourager les hommes qui souhaitent modifier un ou plusieurs aspects de leur vie.

Pourquoi ça devrait vous intéresser

Certaines personnes sont totalement hermétiques à ce discours de changement. Je ne cherche pas à les convaincre. Elles continueront à vivre ce qu’on leur impose, elles se marieront avec une personne dont elles ne sont plus amoureuses, elles continueront à travailler dans un job qui ne les épanouit pas. Heureusement les séries TV et Facebook ont l’air de leur rendre la vie supportable. Merci d’avoir lu mon histoire. Bonne chance dans la votre… A bientôt. Votre ami, Alexis Milano. Lifecoach des hommes Fondateur de NouvelHomme.fr

Devenez un Nouvel Homme

Indiquez votre prénom et adresse email privé

Vous recevrez mes meilleurs conseils et le guide : 15 jours pour devenir un Nouvel Homme